•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Harvey est en grande forme selon son entraîneur

Alex Harvey en action
Alex Harvey en action Photo: @cccski /Twitter
Antoine Deshaies

À 48 heures du début des Championnats du monde de ski de fond en Autriche, Louis Bouchard est très satisfait du niveau de forme de son principal protégé, Alex Harvey.

« Il est en super forme et ça va super bien, a confié Bouchard en entrevue téléphonique à Radio-Canada Sports depuis le Vieux Continent. Plus ça avance, mieux il se sent et c’est de très bon augure. »

Harvey a remporté au moins une médaille à ses quatre derniers mondiaux, dont la médaille d’or au 50 km style libre à Lahti, en Finlande, il y a deux ans. C’est l’une des épreuves dans la ligne de mire du Québécois de 30 ans.

Les podiums d’Alex Harvey aux mondiaux :

  • 2017 (Lathi, Finlande) : 1er au 50 km style libre
  • 2015 (Falun, Suède) : 2e au sprint style classique, 3e au skiathlon (2 x 15 km)
  • 2013 (Val di Fiemme, Italie) : 3e au sprint style classique
  • 2011 (Oslo, Norvège) : 1er au sprint par équipe style classique avec Devon Kershaw

Pour la première fois de sa carrière, Harvey a pris une pause cet hiver pour rentrer dans ses terres à Saint-Ferréol-les-Neiges. Une retraite décidée à la dernière dernière minute qui lui a fait le plus grand bien.

« On a pris la décision en dialoguant, explique Louis Bouchard. Il avait vraiment besoin de repos, surtout mentalement. L’usure des années lui avait fait mal. Ce n’est pas facile de partir quatre mois chaque hiver. Ses rivaux européens ont la chance de rentrer chez eux régulièrement durant la saison et, déjà, c’est difficile pour eux. »

Alex HarveyAlex Harvey Photo : Nordic Focus

Depuis son retour en compétition, Harvey montre des signes de fraîcheur. Il a notamment pris le 10e rang du 15 km classique à Cogne, en Italie, le week-end dernier, avec des skis sans fart de retenue.

Il a fait sa course uniquement en doubles poussées, question de tester le haut de son corps. Il a d’ailleurs devancé le Suisse Dario Cologna, qui avait utilisé la même stratégie.

Six courses sont à l’horaire. L’entourage d’Harvey prévoit qu’il en fera cinq.

Horaire des épreuves masculines aux mondiaux :

  • Jeudi 21 février : sprint style libre
  • Samedi 23 février : skiathlon (2 x 15 km)
  • Dimanche 24 février : sprint par équipe style classique
  • Mercredi 27 février : 15 km style classique
  • Vendredi 1er mars : Relais 10 km par équipe style classique
  • Dimanche 3 mars : 50 km style libre

Il est inscrit au sprint individuel et au sprint par équipe, au skiathlon de 30 km, au relais par équipe et défendra sa couronne au 50 km style libre, prévu le dernier jour, le 3 mars. Il fera l’impasse sur le 15 km.

Alex Harvey est assuré d’être au départ du sprint par équipe, mais il ne connaît pas encore l’identité de son équipier. Len Valjas est plus expérimenté, mais Russell Kennedy, 27 ans, a pris le 12e rang du sprint à Cogne.

Louis Bouchard basera sa décision sur les résultats du sprint individuel.

L’équipe canadienne est bien installée à Seefeld dans un hôtel à proximité des parcours et tout est en place pour qu’Harvey soit dans des dispositions optimales pour bien performer.

Absolument qu’il est dans des dispositions optimales.C’est le plus important. Après, pour les résultats, tu ne contrôles pas la forme de tes rivaux. Les conditions peuvent aussi influencer sa performance. Le plus important, c’est qu’on sent qu’il est prêt à donner le maximum. Après, on ne sait pas ce qui peut arriver.

Louis Bouchard, entraîneur d'Alex Harvey
Alex HarveyAlex Harvey Photo : Getty Images / AFP/Fabrice Coffrini

Alex, et les autres

Cinq skieurs et cinq skieuses représenteront le Canada. Les espoirs de médailles, si l’on regarde la réalité en face, ne reposent que sur les épaules d’Harvey.

Louis Bouchard aimerait toutefois voir d’autres athlètes se glisser parmi les 20 premiers et peut-être même parmi les 15 premiers. Les dirigeants de l’équipe canadienne ont changé de philosophie au cours des derniers mois avec les athlètes.

Les skieurs font moins de compétitions et rentrent plus souvent au pays pour des stages d’entraînements intensifs. Les longs voyages en Europe usent les plus jeunes.

« On a réalisé qu’on n’arrivait pas à maximiser les performances des athlètes au moment opportun comme aux Championnats du monde, explique Bouchard. Nos athlètes sont bien entraînés et c’est ce qui nous donne confiance pour les mondiaux. »

Plusieurs épreuves des Championnats du monde de ski de fond seront webdiffusées sur le site de Radio-Canada Sports. Cliquez ici pour voir le détail de notre calendrier de diffusions.

L'équipe canadienne aux Championnats du monde :

  • Hommes : Alex Harvey, Len Valjas, Russell Kennedy, Evan Palmer-Charrett et Scott Hill
  • Femmes : Emily Nishikawa, Dahria Beatty, Maya MacIsaac-Jones, Katherine Stewart-Jones et Cendrine Browne

Ski de fond

Sports