•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gvozdyk défendra pour la première fois le titre qu'il a ravi à Stevenson

Olezsandr Gvozdyk après sa victoire contre Adonis Stevenson, le 1er décembre dernier

Olezsandr Gvozdyk après sa victoire contre Adonis Stevenson, le 1er décembre dernier

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

Radio-Canada

L'Ukrainien (16-0, 13 K.-O.) se battra le 30 mars contre le Français Doudou Ngumbu (38-8, 14 K.-O.).

Natif de Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), Ngumbu a remporté trois de ses quatre derniers combats. Son palmarès compte notamment une victoire contre le Polonais Ondrej Fonfara.

Le duel sera présenté à l’Arena 2300 de Philadelphie, un bâtiment aux allures d’un ancien entrepôt transformé en petit amphithéâtre.

L’annonce de la tenue de cet affrontement décevra ceux qui espéraient qu’Eleider Alvarez (24-1, 12 K.-O.) obtienne rapidement un autre combat de championnat du monde.

Gvozdyk a précisé que son objectif d’ici la fin de 2019 était d’unifier les titres des mi-lourds, but que partage Sergey Kovalev (33-3-1, 28 K-.O.), redevenu champion de la WBO en battant Alvarez par décision unanime le 2 février dernier.

Pendant ce temps, le promoteur Top Rank laisse entendre qu’Artur Beterbiev (13-0, 13 K.-O.), basé à Montréal, défendra son titre de l'IBF des mi-lourds, aux États-Unis, le 4 mai.

L’identité de son adversaire et le lieu exact de cette deuxième défense de la couronne mondiale de Beterbiev restent à déterminer.

Boxe

Sports