•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Jeux du Canada plus inclusifs sur la question du genre

Image titre des Jeux du Canada à Red Deer.

Les Jeux du Canada ont lieu à Red Deer du 15 février au 3 mars 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les athlètes qui participent en ce moment aux Jeux du Canada à Red Deer, en Alberta, peuvent le faire selon le genre auquel ils ou elles s'identifient.

Le président du Conseil des Jeux du Canada (CGC), David Patterson, se réjouit et se félicite de cette ouverture qui se veut une extension de la politique d’inclusion et d’ouverture de son organisation.

Patterson a précisé que cet ajout est le résultat d’une année complète de recherche et que le CGC s’était inspiré de mesures déjà en place dans le sport universitaire canadien (U Sports), et dans certaines fédérations nationales comme celle de la ringuette.

Cette nouvelle mesure a été adoptée en décembre et est appliquée pour la première fois à Red Deer. Plus de 3600 athlètes s’y sont donné rendez-vous dans 19 disciplines sportives, depuis le 15 février et jusqu'au 3 mars.

« Le Comité des Jeux du Canada reconnaît que le sexe et le genre sont des entités distinctes, et que des individus sont nés avec différentes combinaisons de sexe et de genre », a d’abord indiqué Patterson.

« Cette règle a pour but de mettre en place un environnement sécuritaire et accueillant pour les athlètes transgenres ou non genrés participant aux Jeux », a-t-il poursuivi.

Étant donné que les athlètes ne sont pas tenus de révéler leur genre, mais seulement le genre auquel ils veulent être associés en compétition, Patterson précise qu’il ne sait pas combien d’entre eux bénéficieront de ce changement de règle.

Avec les informations de La Presse canadienne

Jeux

Sports