•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays ne précipiteront pas l'arrivée de Guerrero à Toronto

Vladimir Guerrero fils
Vladimir Guerrero fils Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Radio-Canada

Ross Atkins ne veut pas donner la date à laquelle le meilleur espoir du baseball effectuera ses premiers pas dans les majeures.

Le directeur général des Blue Jays de Toronto considère le premier camp d'entraînement complet de Vladimir Guerrero fils avec le grand club comme la prochaine étape du développement du troisième-but, qui avait été utilisé dans quatre matchs préparatoires en 2018.

« Ça nous donnera plus d'informations qui nous aideront à comprendre ce qui est mieux pour lui et en quoi consistera la prochaine étape, a déclaré Atkins jeudi, avant le premier entraînement officiel pour les lanceurs et receveurs de l'organisation. Il a 19 ans. Jusqu'ici, il a répondu aux attentes de brillante façon.

« Il n'y a pas d'échéancier précis quant à son arrivée à Toronto pour une première fois. Nous voulons nous assurer qu'il est le meilleur troisième-but et le meilleur frappeur qu'il peut être. Ce seront des moments amusants et excitants pour l'organisation. »

Les joueurs de position n'ont pas à se rapporter au complexe printanier des Jays avant lundi.

Retarder les débuts dans les majeures de Guerrero, qui a maintenu une moyenne au bâton de ,389 aux niveaux AA et AAA la saison dernière, avantage l'équipe sur le plan des affaires. Les Jays ajouteraient une année de contrôle sur leur jeune vedette dominicaine s'il passe un peu moins d'une saison complète dans la formation active en 2019.

Les joueurs doivent compter trois années complètes d'ancienneté avant de pouvoir bénéficier de l'arbitrage, procédure qui leur permet d'améliorer leur situation salariale avant d'avoir droit à l'autonomie.

Atkins a affirmé que les Jays géreraient la situation en tenant compte de ce qui sera le mieux pour Guerrero et pour le club.

« Tout le monde est au courant des échéanciers et des règles [...] Nous allons seulement nous concentrer à mettre la meilleure équipe possible sur le terrain et sur la façon d'aider Vlad à être un meilleur joueur, comme nous le faisons pour tous les autres. »

Guerrero, le fils du membre du Temple de la renommée et ex-Expo Vladimir Guerrero, a dominé les lanceurs des niveaux AA et AAA en 2018. Il a frappé pour ,402 en 61 matchs avec les Fisher Cats du New Hampshire avant de maintenir une moyenne de ,336 en 30 rencontres avec les Bisons de Buffalo.

Il a fait ce qu'il a pu pour prouver qu'il était prêt à passer au niveau supérieur. Atkins estime que passer six semaines au camp des majeures ne pourra être que bénéfique à Guerrero et aux autres joueurs.

« Ce que je dis, c'est que nous verrons de quelle façon se passe le camp. Ce sera une période importante [...] de son développement. Ce sera la première fois qu'il participera à un camp des majeures au complet. Côtoyer des joueurs des majeures et les affronter sur une base constante sera bénéfique à son développement. »

Le nouveau gérant, Charlie Montoyo, qui est allé rencontrer Guerrero et quelques autres joueurs des Jays en République dominicaine cet hiver, a abondé dans le même sens que son directeur général.

« Il s'agit de faire tout ce qui est le mieux pour son développement. Il va être en compétition avec tous les autres. Il aura sa chance de faire partie de la formation. Une chose est certaine : je vais me régaler à le voir jouer, car je n'ai pas eu cette chance encore.

« Et si jamais il ne devait pas être retenu pour le début de saison, il y a Bobby Meacham [le gérant des Bisons], en qui j'ai pleine confiance, qui a vu neiger et qui est un spécialiste du développement. Je lui parlerai tous les jours et nous verrons à ce moment. »

Atkins n'est pas inquiet de la réaction de Guerrero s'il devait amorcer la saison à Buffalo. Il ne croit pas que cela l'affecterait mentalement.

« Nous sommes encore très loin de la prise de cette décision, a-t-il dit. Nous verrons à ce moment-là. Il a déjà eu à négocier avec certaines frustrations. Il a offert d'excellentes performances, alors j'ai confiance qu'il fera la même chose. »

« Je suis impressionné par son niveau de confort, a ajouté Montoyo. À son âge, avec l'attention des médias et tout le reste... Ça ne s'enseigne pas. Il est né avec ça. »

Baseball

Sports