•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shiffrin battue par Vlhova au slalom géant des mondiaux

Petra Vlhova réagit à sa victoire dans le slalom géant des Championnats du monde de 2019 à Are en Suède.
Petra Vlhova réagit à sa victoire dans le slalom géant des Championnats du monde de 2019 à Are en Suède. Photo: Getty Images / JONATHAN NACKSTRAND

La favorite Mikaela Shiffrin n'a pas réussi à aller chercher la médaille d'or au slalom géant des Championnats du monde, à Are, jeudi. Sur un parcours raccourci en raison des conditions météo, l'Américaine a dû laisser la couronne à la Slovaque Petra Vlhova.

Vlhova a eu chaud, car l'Allemande Viktoria Rebensburg, qui avait fait le meilleur chrono de la première manche, a perdu du temps dans la dernière partie du parcours alors qu'elle menait après les premiers temps intermédiaires.

« C'est un sentiment très fort pour moi, c'est le premier titre pour mon pays. Aujourd'hui, je montre à tout le monde qui est Petra de Slovaquie », a-t-elle réagi.

Rebensburg a finalement reçu la médaille d'argent.

Vlhova a enregistré un temps cumulatif imbattable de 2 min 1 s 97/100. L'Allemande a échoué à 14 centièmes de seconde de la médaille d'or.

Shiffrin, 3e à 38 centièmes, était nettement déçue dans l'aire d'arrivée, mais a félicité ses rivales, se sachant battue par plus fortes qu'elle en ce jeudi venteux à Are.

Vlhova ne s'entraîne pas avec l'équipe nationale slovaque, mais au sein d'une équipe privée gérée par son père Igor. Le clan Vlhova est en conflit avec la fédération slovaque pour une question de financement.

« C'est un rêve qui devient réalité et cela récompense un immense travail de toute l'équipe », a fait remarquer Igor Vlhova à l'agence AFP.

Déjà gagnante de deux slaloms géants cette saison, Vlhova a remporté les quatre slaloms de Coupe du monde qui ont échappé à Shiffrin depuis deux ans. Elle reste loin de l'Américaine au classement général, mais pourrait sérieusement la menacer la saison prochaine.

« Elle me motive beaucoup, elle essaie d'être au top sur toutes les disciplines comme moi, a reconnu Shiffrin. Sa motivation m'inspire. C'est important d'avoir ce genre de compétitrice qui monte le niveau. C'est un combat à chaque course. »

Viktoria Rebensburg (à gauche), Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin à l'arrivée du slalom géant des Championnats du monde de 2019 à Are en SuèdeViktoria Rebensburg (à gauche), Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin à l'arrivée du slalom géant des Championnats du monde de 2019 à Are en Suède Photo : Getty Images / DOMINIK ANGERER

Le slalom géant a été présenté par une température anormalement chaude. Il faisait 7 degrés Celsius au début de la journée, et le vent soufflait à 70 km/h.

Are souffre des changements météo depuis le début des mondiaux. Quand Mikaela Shiffrin a gagné le super-G, il faisait -18 degrés.

De plus, la pluie qui tombe depuis deux jours a donné des cauchemars aux organisateurs pour la préparation de la piste.

« Les organisateurs ont fait un travail incroyable, mais c'est quand même difficile de skier sur cette surface », a commenté Shiffrin avant l'épreuve.

Marie-Michèle Gagnon 23e

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon a fini en 23e position, en 2:05,21 (+3,24). Sa compatriote Mikaela Tommy (+4,17) est 26e.

« J'ai essayé vraiment trop fort en deuxième manche, a réagi Gagnon. Ça m’est arrivé plusieurs fois cette saison.

« Après la première manche, j’étais loin derrière, j’avais donc besoin de quelque chose de vraiment spécial pour monter au classement. C’est une erreur facile à faire, parce qu’au final, on skie toujours plus vite en étant détendue », a rappelé l'athlète de Lac-Etchemin.

L'Italienne Sofia Goggia est sortie de piste dans la deuxième manche au moment où elle skiait vers une médaille.

Avec les informations de Agence France-Presse

Ski alpin

Sports