•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PSG s'impose à Old Trafford dans un match tendu

PSG 2 - MAN 0 : les faits saillants
Radio-Canada

Le Paris Saint-Germain avait la lourde tâche de faire oublier les absences de Neymar et d'Edinson Cavani face à une équipe de Manchester United en grande forme. Il a ainsi gagné 2-0 mardi, à Old Trafford, dans le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Le PSG peut remercier ses champions du monde. L'inattendu Presnel Kimpembe et le très attendu Kylian Mbappé ont marqué les deux buts.

Les Red Devils n'ont, en revanche, pas pu compter sur leur joueur couronné au Mondial de 2018. Paul Pogba a coulé, comme son équipe après la pause, très loin du niveau exceptionnel qu'il avait retrouvé depuis l'arrivée d'Ole Gunnar Solskjaer sur le banc de Manchester à la mi-décembre (6 buts et 5 passes décisives). Pogba a même été exclu après un deuxième carton jaune obtenu juste avant la fin du match. Il ne verra donc pas le Parc des Princes au match retour dans trois semaines.

Mbappé portait les espoirs offensifs parisiens en l'absence de Neymar et de Cavani, blessés, et il n'a pas flanché. Sevré de ballons en début de match dans une position en pointe inhabituelle pour lui, l'attaquant du PSG est monté en puissance après la pause. Après une première tête captée au ras du poteau par De Gea (53e), il a magnifiquement coupé du pied un très bon centre de Di Maria pour doubler la mise à la 60e.

Quant à Presnel Kimpembe, il n'oubliera pas son premier but chez les professionnels. Pour son 11e match en Ligue des champions, le défenseur de 23 ans a débloqué la situation pour Paris d'une superbe reprise du pied à la réception après un coup de pied de coin limpide d'Angel Di Maria. Son match avait pourtant mal commencé, avec une intervention inutile et en retard sur Rashford qui lui a valu un carton jaune dès la 11e minute.

La Roma prend un petit avantage sur Porto

Victorieuse 2-1, l'AS Rome a pris un petit avantage en vue de la qualification grâce à un doublé de sa nouvelle idole Nicolo Zaniolo. Le jeune milieu de terrain de 19 ans de l'AS Rome est en train de s'écrire un destin incroyable cette saison. L'année dernière, à la même époque, il jouait devant quelques dizaines de spectateurs au sein du championnat italien des jeunes avec l'Inter Milan.

La qualification des Romains en quarts de finale a toutefois été fragilisée en fin de match par son incapacité à conserver une avance de deux buts. Porto, qui n'avait alors à peu près rien fait du match, a en effet calmé le stade Olympico avec un but d'Adrian Lopez (79e, 2-1), à la réception d'une volée ratée de Tiquinho Soares miraculeusement changée en passe décisive.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports