•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google rend hommage à Jacques Plante

Le doodle de Google du 12 février 2019 en l'honneur de Jacques Plante

Le doodle de Google du 12 février 2019 en l'honneur de Jacques Plante

Photo : Google

La Presse canadienne

L'ancien gardien de but étoile du Canadien de Montréal Jacques Plante figure sur la page d'accueil du moteur de recherche Google. Il fait également l'objet d'un article du géant américain du web mardi.

Les illustrations sur la page d'accueil rappellent que le hockeyeur né à Notre-Dame-du-Mont-Carmel en 1929 a porté l'uniforme du CH et qu'il a été le premier gardien de but de la Ligue nationale (LNH) à porter le masque. Cette pièce d'équipement est devenue graduellement incontournable pour tous les gardiens qui pratiquent le hockey.

Des photos de Plante prises par le photographe George Silk illustrent aussi le texte que Google lui consacre.

Il a fait ses débuts avec le Tricolore en 1952, avec lequel il a joué jusqu'en 1963. Il a par la suite porté l'uniforme des Rangers de New York, des Blues de Saint Louis, des Maple Leafs de Toronto et des Bruins de Boston, avant de terminer sa carrière dans l'Association mondiale de hockey avec les Oilers d'Edmonton en 1974-1975.

C'est le 1er novembre 1959 qu'il a porté son célèbre masque pour la première fois lors d'un match officiel au Madison Square Garden de New York. Après avoir reçu un tir au visage, Plante, qui portait un masque à l'entraînement depuis 1956, convainc l'entraîneur Toe Blake de le renvoyer dans la mêlée avec cette pièce d'équipement devenue depuis obligatoire, avec maintes transformations.

Au cours de sa carrière dans la LNH, il a gagné sept fois le trophée Vézina, remis au gardien par excellence. En 1962, on lui a décerné le trophée Hart remis au joueur le plus utile à son équipe. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1978 dès sa première année d'admissibilité.

Jacques Plante est mort en 1986 à 57 ans en Suisse, où il vivait. Neuf ans plus tard, le 7 octobre 1995, le Canadien a retiré son chandail numéro 1.

Hockey

Sports