•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexis Pinturault remporte le super-combiné des Championnats du monde

Alexis Pinturault durant le slalom des Championnats du monde de 2019

Alexis Pinturault durant le slalom des Championnats du monde de 2019

Photo : Getty Images / FABRICE COFFRINI

Radio-Canada

Alexis Pinturault a remporté le super-combiné des Championnats du monde à Are, en Suède, lundi. Le Canadien Jeffrey Read a fini 29e.

Le Français a décroché à 27 ans son premier titre de champion du monde. Il est devenu le premier de l'Hexagone à obtenir l'or dans cette discipline depuis Michel Vion en 1982.

Au terme de la deuxième manche, le slalom, il a devancé au temps cumulé des deux manches le Slovène Stefan Hadalin de 24 centièmes de seconde et l'Autrichien Marco Schwarz de 46 centièmes.

Le skieur de Courchevel avait terminé au 2e rang de la discipline aux Olympiques en 2018.

Pinturault commence de la plus belle des façons sa semaine à Are, avant le slalom géant de vendredi et le slalom de dimanche.

Il avait fini 24e de la descente raccourcie, à 1,5 s de l'Italien Dominik Paris, champion du monde de super-G à Are.

Pinturault a réalisé le 2e temps en slalom, derrière Stefan Hadalin, le plus habile entre les piquets serrés.

« Je pense que c'était une belle manche de slalom, j'ai fait une petite faute, mais sinon tout le reste était super bien », a dit le vainqueur au réseau Eurosport.

Avec sa 26e place en slalom, l'Italien Dominik Paris a terminé au 9e rang du classement final. Il avait enregistré le temps le plus rapide de la descente.

Il fait un saut.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dominik Paris durant le combiné des Championnats du monde d'Are en Suède, perturbé par le vent

Photo : Getty Images / FRANCOIS-XAVIER MARIT

Le Canadien Jeffrey Read participait à ses premiers mondiaux, et il a fini 29e après avoir perdu quatre positions dans le slalom. Brodie Seger a glissé de deux places dans le slalom pour aboutir au 37e échelon.

« J’ai fait beaucoup plus de vitesse que de slalom cette saison, j'étais donc un peu rouillé, a expliqué Read. J'ai senti de petites bosses ici et là, puis j’ai commis une grosse erreur juste avant l'arrivée, et ça m’a coûté quelques positions. »

La descente du super-combiné a été marquée par la lourde chute du Chilien Henrik von Appen, qui s'est blessé au genou. Au deux tiers du parcours, il a perdu l'équilibre sur une plaque de glace et a glissé jusque dans les filets.

Von Appen était le porte-drapeau du Chili aux Jeux olympiques de 2018 en Corée du Sud.

Le champion olympique en titre de la discipline, l'Autrichien Marcel Hirscher, a choisi de ne pas participer au super-combiné pour se concentrer sur les épreuves techniques de la fin de la semaine.

Rappelons qu'il s'agit peut-être de la dernière présentation du super-combiné aux Championnats du monde.

La Fédération internationale de ski (FIS) envisage de le remplacer par une épreuve de slalom en parallèle, plus télégénique et plus divertissante pour le public.

Si la FIS prend cette décision, le super-combiné pourrait aussi disparaître du programme olympique, dont il fait partie depuis les Jeux de 1936, à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne.

Les États-Unis laissent tomber l'épreuve par équipe

L'épreuve de slalom en parallèle par équipe est présentée mardi au coeur du calendrier des Championnats du monde, entre les épreuves de vitesse et les épreuves techniques. Ce qui ne fait pas l'affaire des équipes nationales.

Le format est un slalom en parallèle mixte avec deux skieuses et deux skieurs.

La fédération américaine a annoncé lundi que les États-Unis ne présenteraient pas d'équipe.

« Nous voulons maximiser nos chances de médailles aux mondiaux d'Are et aux mondiaux juniors de Val di Fassa (Italie) la semaine prochaine », a précisé l'équipe américaine sur son fil Twitter.

Les États-Unis comptent sur Mikaela Shiffrin qui, après son titre en super-G, se prépare pour le slalom géant (jeudi) et le slalom (samedi).

Le Canada avait battu les États-Unis au premier tour de l'épreuve par équipe mixte lors des derniers mondiaux, en 2017, à Saint-Moritz, en Suisse.

Ces pays ont déjà remporté l'épreuve par équipe mixte aux Championnats du monde : l'Autriche (3 fois), la France (2) et l'Allemagne (1).

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Ski alpin

Sports