•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Philippe Marquis sur un nuage après sa performance aux mondiaux

Philippe Marquis Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Radio-Canada

Lorsqu'il sera temps de raccrocher ses skis pour la retraite, le bosseur Philippe Marquis pourra dire mission accomplie.

Après avoir subi une grave blessure au genou à Deer Valley, en janvier 2018, Marquis a récolté une surprenante 6e position sur cette piste vendredi.

De son propre aveu, ce résultat aux mondiaux va même au-delà de ses attentes les plus optimistes. Opéré au printemps, il ignorait encore il y a quelques semaines si son genou lui permettrait de vivre une dernière aventure aux Championnats du monde.

« C’était une performance extraordinaire sur la piste de Deer Valley, le Super Bowl pour nous les skieurs de bosses. C’était magique après avoir traversé tout ce que j’ai traversé dans la dernière année, être en finale sous les lumières, l’énergie de la foule. »

L'athlète de 29 ans, qui a récolté 79,50 points en super finale, est passé à moins de 2 points d'une place sur le podium.

« Finir 6e, je me sentais bien, je me sentais à 100 %. Je suis allé le tout pour le tout. C’était le scénario idéal. »

Laisser sa place aux jeunes

Marquis, qui avait participé aux Jeux olympiques de Pyeongchang malgré sa blessure au genou, a décidé de se retirer de l'épreuve de bosses en parallèle qui aura lieu samedi soir.

« C’était une décision qui me trottait dans la tête depuis quelques jours déjà. Hier, avec tout ce qui s’est passé, ç'a été une grosse journée, une journée mémorable. Comment battre une fin de parcours comme ça à Deer Valley? »

Marquis a souligné que les duels sont plus risqués en raison de la vitesse et que la piste commence à se détériorer après quatre jours d'utilisation intensive. Cette décision lui permettra de se reposer en vue des deux prochaines Coupes du monde, mais également de donner la chance à son coéquipier Kerrian Chunlaud de voir de l'action.

« Mon jeune coéquipier Kerrian Chunlaud, qui est comme un petit frère pour moi, il nous a encouragés toute la fin de semaine. C’est un cadeau que je lui rends. Ça me permet aussi de me reposer et de m’enligner pour le Japon et le Kazakhstan. »

« C'est dans mes valeurs de jouer un rôle de leader pour épauler les jeunes. Je laisse tranquillement ma place même si, physiquement, j'étais capable de prendre part à la compétition. »

Vainqueur de 12 médailles en Coupe du monde et d'une médaille d'argent en bosses parallèles aux mondiaux de 2015, Marquis a déjà annoncé qu'il prendrait sa retraite au terme de la saison.

Pour ne rien manquer des prochaines compétitions, consultez notre horaire de webdiffusions.

Avec les informations de La Presse canadienne

Ski acrobatique

Sports