•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la FIS s'excuse pour ses propos polémiques sur la Chine

Il prend la parole lors de la cérémonie d'ouverture des mondiaux.
Gian Franco Kasper lors de la cérémonie d'ouverture des mondiaux de ski, à Are, en Suède. Photo: Getty Images / JONATHAN NACKSTRAND
Agence France-Presse

Le président de la Fédération internationale de ski (FIS), Gian Franco Kasper, s'est excusé jeudi pour les propos polémiques qu'il a tenus sur l'organisation de grands évènements sportifs, notamment sur l'organisation des Jeux olympiques, qui serait « plus facile dans les dictatures ».

« Je veux m'excuser. Ces propos n'étaient pas à prendre au premier degré, ce qui n'était pas clair dans l'article », déclare-t-il dans un communiqué de la FIS.

« J'assume l'entière responsabilité de cette incompréhension et je suis désolé que cela ait détourné l'attention des athlètes qui participent aux mondiaux de ski [à Are, en Suède, et à Park City, aux États-Unis, NDLR] », ajoute-t-il.

M. Kasper, membre honoraire du Comité international olympique (CIO) et ancien membre de sa commission exécutive, a suscité la polémique après une entrevue qu’il a accordée au quotidien suisse Tages Anzeiger.

« Les dictateurs peuvent en effet organiser de telles manifestations sans demander la permission au peuple. Pour nous, tout est plus facile dans les dictatures », avait-il dit plus tôt cette semaine en référence aux Jeux olympiques d'hiver de 2022, à Pékin, en Chine.

Ski alpin

Sports