•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aksel Lund Svindal admet avoir peur de la retraite

Aksel Lund Svindal
Aksel Lund Svindal Photo: The Canadian Press / Frank Gunn
Radio-Canada

Aksel Lund Svindal n'aime pas prononcer le mot retraite, qu'il prendra après les Championnats du monde à Are.

Après 17 ans au plus haut niveau du ski de compétition, le Norvégien mettra fin à sa carrière samedi après la descente des mondiaux en Suède.

Avant, il aura participé au super-G mercredi.

« Le dire à haute voix, ça fait vraiment peur », a-t-il lancé aux journalistes.

Le skieur de 36 ans a finalement choisi d'imiter Erik Guay et d'arrêter. Sa décision, il la prise à Kitzbühel, en Autriche, après avoir déclaré forfait en raison de ses douleurs aux genoux.

« Les conditions étaient extrêmes, rappelle-t-il. Mais si vous ne pouvez plus supporter cela, ce n'est plus amusant. Après 17 ans, je pense que ça suffit. »

Aksel Lund Svindal à KitzbühelAksel Lund Svindal à Kitzbühel Photo : Getty Images / JOHANN GRODER

S'il a peur de prendre sa retraite, c'est qu'il n'y est pas préparé. Il ne sait pas ce qui l'attend. Il repousse l'idée de travailler pour une quelconque fédération. Pour éviter la politique, fait-il comprendre.

Le palmarès d'Aksel Lund Svindal :

  • 80 podiums, dont 36 victoires, en Coupe du monde
  • 4 médailles olympiques, dont 2 d'or
  • 8 médailles, dont 5 d'or, aux Championnats du monde
  • Gagnant du grand globe de cristal en 2007 et 2009

Svindal et Vonn, même combat

Lindsey Vonn prendra aussi sa retraite ce week-end, après une longue carrière sur les pentes de la Coupe du monde, où ils se sont croisés souvent.

Alors, Svindal n'a pas hésité à prendre contact avec l'Américaine pour savoir comment elle vivait ça.

« C'est vrai que c'était dur mentalement pour elle, car elle voulait battre le record d'Ingemar Stenmark [de 86 victoires en Coupe du monde, NDLR], mais ses problèmes de santé l'ont fait souffrir. »

« Tenter de battre un record, c'est un objectif changeant, précise-t-il. On se dit qu'il y aura une autre course pour tenter de s'en approcher, et on veut y participer. Mais quand le corps ne suit plus, c'est vraiment dur. »

Vonn ne veut plus penser au record de Stenmark, maintenant qu'elle a pris la décision d'arrêter.

« À partir du moment où vous vous dites que c'est fini, c'est plus facile mentalement de se rendre au bout », affirme Svindal.

Lindsey Vonn et Aksel Lund Svindal discutent lors d'une remise de prix en 2009.Lindsey Vonn et Aksel Lund Svindal discutent lors d'une remise de prix en 2009. Photo : Getty Images / OLIVIER MORIN

Ses coéquipiers Kjetil Jansrud, Aleksander Kilde et Adrian Sejersted ont rappelé à quel point il a été une référence pour eux.

« C'est un grand nom de notre sport qui s'en va après une grande carrière. Il faut que les Norvégiens s'arrêtent et regardent sa dernière course », a dit Jansrud.

Malgré l'influence qu'il a eue sur l'équipe norvégienne, Aksel Lund Svindal reste humble.

Le cirque blanc va continuer sans moi. Et bientôt, on aura oublié mon nom.

Aksel Lund Svindal
Aksel Lund Svindal Aksel Lund Svindal Photo : Société Radio-Canada / André Jacques
Avec les informations de Associated Press

Ski alpin

Sports