•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le TAS suspend 12 athlètes russes, dont le champion des JO de 2012 au saut en hauteur

Derek Drouin (au centre) et Ivan Ukhov (cheveux longs) aux JO de 2012

Derek Drouin (au centre) et Ivan Ukhov (cheveux longs) aux JO de 2012

Photo : Getty Images / Julian Finney

Radio-Canada

Douze athlètes russes, dont le champion olympique du saut en hauteur en 2012, Ivan Ukhov, ont été suspendus pour dopage. Cette décision pourrait profiter au sauteur canadien Derek Drouin.

C'est ce qu'a annoncé vendredi le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne. Ces suspensions pourraient s'étirer de deux à huit ans.

Le TAS, qui jugeait en première instance en raison de la suspension de la Fédération russe d'athlétisme, a également suspendu Svetlana Shkolina, championne du monde du saut en hauteur en 2013.

Drouin avait terminé 3e à ces Jeux olympiques. Un processus sera mis en place pour certifier les résultats des compétiteurs suivants, dont Drouin, ce qui pourrait mener à un reclassement des athlètes médaillés.

Les vérifications pourraient prendre plusieurs mois.

C’est ce qui est arrivé deux fois à Christine Girard. Les deux haltérophiles qui avaient terminé devant elle à Londres avaient été disqualifiées rétroactivement.

Ces athlètes russes ont été sanctionnés sur la base des révélations du rapport du juriste canadien Richard McLaren qui a mis en lumière un système de dopage institutionnalisé en Russie, qui est suspendue par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) depuis novembre 2015.

Ukhov est interdit de compétition pour quatre ans à compter du 1er février 2019. Tous ses résultats sont annulés rétroactivement du 16 juillet 2012 au 31 juillet 2015, ce qui le prive de son titre de champion olympique.

Le Russe de 32 ans y était devenu champion olympique avec un saut à 2,38 mètres. La médaille d'argent était revenue à l'Américain Erik Kynard.

Trois sauteurs avaient dû se partager la troisième place du podium : Mutaz Essa Barshim, du Qatar, Derek Drouin, du Canada, et Robert Grabarz de la Grande-Bretagne.

Derek Drouin (au centre) avec sa médaille de bronze olympique de 2016

Derek Drouin (au centre) avec sa médaille de bronze olympique de 2016

Photo : Getty Images / Julian Finney

Shkolina écope également d'une suspension de quatre ans qui commence le 1er février. Tous ses résultats entre le 16 juillet 2012 et le 28 juillet 2015, dont son titre de championne du monde, sont annulés.

Les suspensions les plus lourdes, d'une durée de huit ans, ont été prononcées contre deux lanceuses de marteau, Gulfiya Agafonova Khanafeeva et Tatyana Lysenko Beloborodva. Ces suspensions courent respectivement de façon rétroactive à partir de janvier 2017 et de juillet 2016.

« Les décisions du TAS confirment que les preuves mises en évidence par le rapport McLaren sont fiables et peuvent établir des violations de la réglementation antidopage, a dit Brett Clothie, le patron l'Unité d'Intégrité de l'athlétisme.

« Certains de ces cas ont été jugés uniquement sur la base des preuves fournies par le rapport McLaren, tandis que d'autres ont été combinées à des preuves analytiques recueillies lors de nouveaux tests. C'est très encourageant pour nous, et cela nous donne la possibilité de poursuivre davantage de cas à l'avenir. »

Ces décisions de première instance peuvent faire l'objet d'un recours devant la division d'appel du TAS, dans un délai de 21 jours, a précisé le tribunal dans son communiqué.

C'est sur ce point qu'a voulu insister le président de la Fédération russe d'athlétisme, Dmitry Shlyakhtin.

« Nous allons maintenant décider de la suite des choses », a mentionné le dirigeant à l'Agence TASS.

« Les athlètes suspendus vont prendre leur décision sur un appel », a expliqué la Fédération dans un communiqué.

Avec les informations de Agence France-Presse

Athlétisme

Sports