•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gymnastique Canada suspend la femme et la fille de Michel Arsenault et lance une enquête

Michel Arsenault
L'ancien entraîneur de gymnastique Michel Arsenault Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La conjointe et la fille de Michel Arsenault, ex-entraîneur de gymnastique accusé d'agressions sexuelles et de voies de fait, sont suspendues pour des violations alléguées sur une longue période du Code d'éthique et de conduite de Gymnastique Canada, annonce jeudi la fédération nationale.

Gymnastique Canada dit avoir reçu la semaine dernière des plaintes officielles à l’endroit de Valerie Oudin, la conjointe de Michel Arsenault, et de sa fille Sara Stafford. Les deux sont entraîneuses et copropriétaires du Champions Gymnastics Club d’Edmonton, club que Michel Arsenault a fondé en 2002 avec sa conjointe, après avoir quitté le Québec pour l'Alberta en 1994.

L'ex-entraîneur en a été expulsé en décembre dernier, avant même que Gymnastique Canada le suspende.

Lundi, la fédération nationale a suspendu provisoirement les deux femmes, une procédure normale inscrite dans ses politiques et qu’elle applique en cas de plainte, précise-t-elle. Mercredi, la Fédération de gymnastique de l’Alberta les a à leur tour suspendues provisoirement.

Gymnastique Canada annonce aussi l’ouverture d’une enquête, qui pourrait durer jusqu’à un mois. Un enquêteur indépendant sera nommé d'ici le 6 février. « Étant donné qu'il s'agit d'une décision assez récente, nous sommes en communication constante avec nos athlètes pour nous assurer de la sécurité de nos athlètes », a dit Ian Moss, chef de la direction de Gymnastique Canada au micro de Radio-Canada.

« Nous avons reçu de nombreuses plaintes sur plusieurs années au sujet de comportements qui allaient à l'encontre de notre code de conduite et d'éthique. Nous avons une approche proactive afin de donner à nos athlètes, à nos membres un environnement sain et sécuritaire pour pratiquer notre sport. »

« Gymnastique Canada et la Fédération de gymnastique de l’Alberta se sont engagés à offrir un environnement positif et sécuritaire à tous ceux qui participent au sport de la gymnastique. Les deux organisations travailleront en étroite collaboration avec les parents et les athlètes du club pour s’assurer que les besoins des athlètes sont satisfaits pendant la suspension des entraîneuses », écrit Gymnastique Canada dans un communiqué.

« Demandez-leur pourquoi je suis suspendue »

« Je n'ai rien à dire », a répondu Valerie Oudin à chacune des questions de la journaliste de Radio-Canada venue à sa rencontre au Champions Gymnastics Club jeudi.

En quittant le gymnase, elle a invité notre journaliste à s'adresser à Gymnastique Canada pour des explications. « Demandez-leur pourquoi je suis suspendue, moi je ne le sais pas », a-t-elle dit.

M. Moss a précisé que la fédération ne peut pas intervenir dans les activités du club. « Elles sont suspendues de toute activité sanctionnée par Gymnastique Canada. Mais au-delà de ça, quand il est question d'un club privé, nous ne pouvons pas intervenir dans leurs opérations. »

Michel Arsenault a été arrêté à son domicile d'Edmonton le 16 mai 2018. Il fait face à quatre chefs d'accusation pour agressions sexuelles et trois autres pour voies de fait pour des gestes commis à l'endroit de six victimes à Montréal à la fin des années 1980 et au début des années 1990.

« Si des détails nous sont fournis en lien avec le dossier de Michel Arsenault, Gymnastique Canada les communique à la police », a assuré Ian Moss.

Il était absent et représenté par son avocate à sa première comparution, le 24 mai, au palais de justice de Montréal.

Les procédures reprendront le 28 août, à la demande de la défense. La preuve étant considérée comme volumineuse et complète par la Couronne, l’avocate de l’accusé entend disposer de cette période pour prendre connaissance de son contenu.

L'accusé risque un maximum de 10 ans de prison s'il est trouvé coupable.

En décembre 2017, Michel Arsenault avait été visé par des allégations d’agressions sexuelles à la suite d’une enquête de Radio-Canada Sports.

Dans la foulée de cette enquête, il avait été suspendu par Gymnastique Canada.

Arsenault est devenu un des entraîneurs de gymnastique les plus chevronnés du Canada. Il s’est même rendu jusqu’aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992.

Gymnastique Canada a aussi suspendu le 21 janvier Elizabeth Brubaker, entraîneuse au club Bluewater de Sarnia, pour des violations alléguées de son Code d'éthique et de conduite. Son mari, Dave Brubaker, ancien entraîneur de l’équipe féminine canadienne, est jugé dans un procès pour agression sexuelle se déroulant devant juge seul et dont le verdict est attendu le 13 février. Ian Moss n'a pas pu préciser s'il y avait un lien entre les suspensions. « La nature des suspensions est basée sur celle des plaintes que nous avons reçues. Quand nous recevons ces plaintes, nous les traitons de façon anonyme et individuelle, afin de protéger nos athlètes et nos membres. »

Gymnastique artistique

Sports