•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Djokovic démolit Nadal en finale des Internationaux d'Australie

Novak Djokovic a remporté son 15e titre de Grand Chelem.

Photo : Reuters / Lucy Nicholson

Radio-Canada

Novak Djokovic a remporté les Internationaux d'Australie pour la septième fois, dimanche, en battant sèchement Rafael Nadal en trois manches de 6-3, 6-2 et 6-3.

Jamais auparavant il ne s'était incliné en trois manches en finale d'un tournoi du grand chelem.

Sur le terrain de l'aréna Rod Laver, Nadal n'a rien pu faire. Cédant son service d'entrée, l'Espagnol de 32 ans n'a marqué qu'un seul point dans les trois premiers jeux.

Jamais il n'est parvenu à s'installer dans la rencontre. Il a été étouffé par la régularité sans faille de Djokovic, qui n'a commis que neuf fautes directes.

Sa seule balle de bris du match n'est arrivée qu'après 1 h 45 min de jeu.

« Bien commencer le match a été la clé. Faire en sorte qu'il sente ma présence. J'ai réussi à faire un bris crucial dès le deuxième jeu, à mener 3-0 en 10 minutes. Ça s'est avéré le tournant du match », a analysé Djokovic.

« C'était le scénario idéal pour moi. Puis avoir un coussin d'une manche d'avance m'a permis de me relaxer un peu plus, a-t-il expliqué, de ne pas vraiment trop m'inquiéter. »

Nadal n'est pas au top

Le Majorquin avait pourtant impressionné tout au long de la quinzaine australienne, porté par un service remodelé. Il avait même, pour la première fois à Melbourne, rallié la finale sans perdre une manche.

Novak Djokovic salue l'effort de Rafael Nadal au terme de la finale des Internationaux d'Australie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Novak Djokovic salue l'effort de Rafael Nadal au terme de la finale des Internationaux d'Australie.

Photo : Getty Images / WILLIAM WEST

« Je n'étais pas prêt physiquement à affronter ce niveau de jeu, a admis Nadal. Mais je pense que je peux l'être dans quelques mois, si je peux continuer à bien m'entraîner et à jouer des matchs de ce niveau. »

« Novak a joué de manière fantastique, sans aucun doute, a-t-il ajouté. Quand il joue comme ça, j'ai besoin de ce quelque chose en plus au niveau de l'intensité que je n'avais pas encore ce soir. »

Nadal a désormais perdu ses huit derniers matchs contre le Serbe sur surface dure. Sa dernière victoire remonte à 2013 aux Internationaux des États-Unis.

Après Wimbledon et Flushing Meadows, Novak Djokovic, 31 ans, a remporté son troisième titre de suite en tournoi du grand chelem.

Il dépasse l'Américain Pete Sampras et s'installe seul au 3e rang des joueurs les plus titrés en tournoi majeur.

Dire qu'il y a 12 mois, il était sur le point de se faire opérer du coude droit dans la foulée de son élimination en huitièmes de finale des Internationaux d'Australie, et il avait le moral en berne, entre crise de confiance et de motivation.

Depuis qu'il a recouvré ses esprits et sa plénitude physique au début de l'été 2018, peu après avoir renoué avec l'entraîneur de tous ses succès, le Slovaque Marian Vajda, après deux ans de vicissitudes, il s'est montré irrésistible dans les grandes occasions, à Londres, à New York, puis à Melbourne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports