•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je suis bronzée » : une publicité avec Naomi Osaka retirée par son commanditaire

Elle renvoie la balle du revers à Karolina Pliskova dans un match de demi-finale aux Internationaux d'Australie.
Naomi Osaka Photo: Associated Press / Kin Cheung
Associated Press

Naomi Osaka espère que ses commanditaires la consulteront avant d'utiliser son image à l'avenir, bien qu'elle se concentre sur sa finale aux Internationaux d'Australie.

La Japonaise s’est fait questionner sur Nissin Foods Holdings, qui a dû retirer une publicité de la jeune vedette dans laquelle sa peau était plus pâle qu’en réalité.

« Je leur en ai parlé et ils se sont excusés, a-t-elle dit. Je suis bronzée, je pense que c’est assez évident. »

Des détracteurs ont critiqué la publicité parce qu’elle ne représentait pas les origines d’Osaka.

La jeune femme de 21 est née au Japon, à Osaka, d’une mère japonaise et d’un père haïtien.

Daisuke Okabayashi, un porte-parole pour Nissin, a dit que la société ne voulait pas manquer de respect avec les deux vidéos d’animation qui ont été publiées plus tôt ce mois-ci. Ils ont été retirés de leur site web mercredi.

« En tant que compagnie, nous accordons une valeur primordiale aux droits de la personne, a-t-il assuré en entrevue. Notre position en faveur de la diversité culturelle n’a jamais changé. »

La principale intéressée a assuré qu’elle ne croyait pas que l’intention était de la « blanchir ».

« Je pense cependant qu’il faudrait vraiment me parler la prochaine fois qu’ils veulent utiliser mon image », a dit Osaka, qui a battu Karolina Pliskova jeudi pour accéder à la finale.

« C’est là-dessus que je me concentre. Je suis en finale d’un tournoi du grand chelem. C’est ça ma priorité. »

Naomi Osaka et Kei Nishikori, tels qu'ils apparaissent dans une publicité de Nissin qui a été supprimée.Naomi Osaka et Kei Nishikori, tels qu'ils apparaissent dans une publicité de Nissin qui a été supprimée. Photo : Nissin

M. Okabayashi a indiqué que les vidéos ont été retirées à la demande de l’agent d’Osaka, et que Nissin continue de soutenir la carrière de la joueuse.

Nissin est devenu un commanditaire principal d’Osaka en novembre 2016. Elle a gagné en popularité depuis sa victoire contre Serena Williams aux Internationaux des États-Unis.

Ce n’est pas la première fois au Japon que des critiques au sujet d’origine ethnique, de nationalité, de genre ou d’orientation sexuelle font surface. La visibilité et le charme naturel d’Osaka ont ouvert la porte à davantage de tolérance dans l’opinion publique.

Baye McNeil, un Américain qui vit au Japon depuis plus de 10 ans, a dit à l’Associated Press que les Japonais ne se rendent souvent pas compte de ce qui pourrait être considéré insensible ailleurs dans le monde.

« Elle avait vraiment l’air d’une femme blanche dans la publicité. [Les Japonais] ne pensent pas à ce niveau. Ça sera sans doute douloureux, mais leur société est en train de traverser une poussée de croissance difficile. »

Tennis

Sports