•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rivera, Halladay, Mussina et Martinez élus au Temple de la renommée du baseball

Le releveur Mariano Rivera salue la foule du Yankee Stadium à son dernier match à New York.

Le releveur Mariano Rivera salue la foule du Yankee Stadium à son dernier match à New York.

Photo : Getty Images / Elsa

Associated Press

Le releveur Mariano Rivera est devenu le premier joueur à être élu unanimement au Temple de la renommée du baseball mardi. Il sera accompagné à Cooperstown par les lanceurs Roy Halladay, Mike Mussina et par le troisième-but Edgar Martinez.

Le nom de Rivera s'est retrouvé sur les 425 bulletins de vote remis par les membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique (BBWAA). Ken Griffrey fils était le joueur ayant reçu le plus haut pourcentage de votes avec 99,32 % (437) des 440 bulletins il y a deux ans.

Au cours de sa carrière de 19 saisons avec les Yankees de New York, Rivera a remporté cinq Séries mondiales en plus d'avoir réalisé un record de 652 sauvetages.

Halladay, tragiquement disparu à 40 ans en novembre 2017 dans un accident d'avion, a quant à lui été retenu par 85,4 % des membres de la BBWAA. Le nom d'un joueur doit se retrouver sur 75 % des bulletins pour qu'il soit élu au panthéon.

Il lance la balle.

Roy Halladay dans l'uniforme des Blue Jays en 2003.

Photo : La Presse canadienne / Fred Thornhill

Deux fois gagnant du trophée Cy-Young, Halladay a joué 12 saisons avec les Blue Jays de Toronto avant de se joindre aux Phillies de Philadelphie. Comme Rivera, il en était à sa première année d'admissibilité au panthéon.

Martinez a obtenu le même pourcentage qu'Halladay à sa 10e et dernière année d'admissibilité.

Le troisième-but et frappeur désigné a maintenu une moyenne au bâton de ,312 en 18 saisons avec les Mariners de Seattle.

Edgar Martinez

Edgar Martinez

Photo : Getty Images / Otto Greule Jr

Enfin, Mussina a été élu avec 76,7 % des votes. Le lanceur des Orioles de Baltimore et des Yankees a gagné 270 matchs et a retiré 2813 frappeurs sur trois prises.

Larry Walker bondit, mais reste à court

Le Canadien Larry Walker, qui en est à son avant-dernière année d'admissibilité, a obtenu 54,6 % des votes et aura besoin de gagner le coeur de 20,4 % des membres de la BBWAA dans la prochaine année s'il veut voir les portes du Temple s'ouvrir.

L'ex-voltigeur des Expos de Montréal n'avait recueilli que 15,5 % de la faveur des électeurs en 2016, il est passé à 21,9 % l'année suivante et à 34,1 % en 2018, une ascension qui n'est pas sans rappeler celle de Tim Raines, élu en 2017 à sa dernière occasion.

Quant à Barry Bonds et à Roger Clemens, impliqués dans des scandales de dopage, ils ont augmenté leur influence, mais n'ont pu accéder au Temple de la renommée pour la septième fois. Bonds a récolté 59,1 % des voix, tandis que Clemens en a obtenu 59,5 %.

Baseball

Sports