•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gallagher heureux des récents succès de Galchenyuk

Ils s'enlacent.
Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher (no 11) Photo: La Presse canadienne / Kathy Willens
La Presse canadienne

Brendan Gallagher s'attend à ce que les partisans du Canadien (27-18-5) offrent leur accueil traditionnel à Alex Galchenyuk, mercredi, lorsque l'ancien choix de premier tour et ses coéquipiers des Coyotes (22-22-4) seront à Montréal.

Galchenyuk effectuera un premier passage au Centre Bell depuis l'échange du 15 juin qui l'a envoyé dans le désert de l'Arizona contre Max Domi.

Une chose que j'adore de nos partisans, c'est qu'ils applaudissent avant le match, puis ils huent quand la rencontre commence. Et c'est comme ça que ça devrait être. Je suis certain que nos partisans vont reconnaître qu'il a accompli beaucoup de choses pour l'équipe. Mais après la première mise au jeu, il est l'ennemi.

Brendan Gallagher, attaquant du Canadien de Montréal

Galchenyuk a disputé 6 saisons avec le Canadien. Il a inscrit 108 buts et 147 mentions d'assistance en 418 matchs.

Son développement a peut-être été miné par l'incertitude entourant son utilisation : l'éternelle question à savoir s'il était un centre ou un ailier.

Il s'est aussi retrouvé dans l'eau chaude pour son comportement hors de la glace. Il a entre autres fait les manchettes à la suite d'une dispute avec sa copine en janvier 2016.

« Je ne crois pas que Chucky ait laissé la pression des médias ou du marché l'affecter, mentionne Gallagher. Il s'est toujours mis beaucoup de pression sur les épaules pour devenir un bon joueur, qui apporte sa contribution. Ça faisait partie de lui. Oui, il a connu des hauts et des bas pendant son séjour à Montréal, mais surtout des hauts. »

Sélectionné au 3e rang du repêchage de 2012, Galchenyuk a fait ses débuts dans la Ligue nationale en janvier 2013 à l'âge de 18 ans pendant la saison écourtée en raison d'un lock-out.

Gallagher a effectué ses premiers pas dans le circuit Bettman au même moment, mais à l'âge de 20 ans. Les deux ont tissé des liens au cours des années et Gallagher a gardé contact avec Galchenyuk.

« Nous partageons beaucoup de bons souvenirs, déclare Gallagher. Je veux le voir connaître du succès, ce qui semble être le cas récemment. Et je suis heureux de voir ça. »

« Je ne suis pas beaucoup ce qui se passe dans la ligue, mais je sais qu'il marque souvent ces derniers temps », ajoute-t-il.

Une blessure au bas du corps a retardé le baptême de Galchenyuk dans l'uniforme des Coyotes. Il a seulement amassé 11 points à ses 24 premiers matchs, mais a enregistré 5 buts et 9 aides à ses 14 dernières rencontres.

Le match face aux Coyotes sera le dernier du Canadien avant la pause du match des étoiles et sa semaine de congé. Il reprendra le collier seulement le 2 février, pour la première de deux confrontations en après-midi durant le week-end du Super Bowl.

« Quand vous jouez avant un long congé, vous avez toujours un peu plus d'énergie parce que ça ne sert à rien d'essayer d'en préserver, note Gallagher. C'est une belle occasion à saisir pour nous après avoir perdu notre dernier match. Vous voulez partir en congé avec de bonnes sensations. »

L'entraîneur-chef Claude Julien a indiqué que les joueurs allaient recevoir des instructions afin de revenir du congé en forme pour reprendre l'entraînement le 31 janvier.

Pour ce qui est de savoir comment les joueurs combleront leurs temps libres, Gallagher a affirmé vouloir simplement se reposer et récupérer.

Pour sa part, Max Domi n'a pas voulu dévoiler ses plans, mais il avait quand même une idée en tête : « Quelque part où il fait chaud », a-t-il dit en éclatant de rire.

Hockey

Sports