•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prêt pour son retour à Montréal, Alex Galchenyuk ne veut pas se comparer à Max Domi

Alex Galchenyuk

Alex Galchenyuk

Photo : Getty Images / Christian Petersen

La Presse canadienne

Alex Galchenyuk a eu besoin d'un peu de temps pour vraiment saisir l'ampleur de l'attention qui lui serait accordée à titre de joueur du Canadien de Montréal.

Troisième joueur choisi au repêchage de 2012, l'adolescent qu'il était croyait, naïvement, que chaque équipe dans la LNH faisait l'objet d'une couverture médiatique semblable.

C'est en voyant arriver des joueurs d'autres organisations que le jeune homme a compris que le marché de Montréal n'était pas comme les autres.

Et s'il restait des doutes dans son esprit, l'échange qui l'a envoyé dans le désert de l'Arizona a aidé à les dissiper.

« Je n'ai jamais senti de pression de la part des médias, a déclaré Galchenyuk au sujet de la couverture du hockey à Montréal. C'était normal, tout simplement. J'ai trouvé que c'était comme c'était censé être. »

Puis, celui qui aura bientôt 25 ans a parlé de sa nouvelle adresse avec un sourire : « Il n'y a pas de doute que c'est différent. »

Il est entouré de journalistes en avril 2017 dans le vestiaire du Canadien.

Alex Galchenyuk

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Galchenyuk, qui totalise 8 buts et 17 aides en 38 matchs en 2018-2019, sera de retour à Montréal pour la première fois, mercredi, depuis l'échange de juin dernier contre Max Domi.

En six campagnes avec le CH, l'attaquant a récolté 108 buts et 147 aides en 418 matchs. Il a ajouté 13 points, dont 4 buts, en 28 rencontres éliminatoires.

Ennuyé par une blessure au bas du corps qui lui a coûté trois semaines au début de la saison actuelle, Galchenyuk a amassé huit points à ses neuf premiers matchs avec les Coyotes. Toutefois, entre le 13 novembre et le 22 décembre, il a été limité à 4 aides en 16 matchs.

Depuis la victoire de 2-1 du Tricolore en Arizona le 20 décembre, Galchenyuk a inscrit 5 buts et 9 aides en 14 rencontres.

« Je m'impose toujours de la pression pour être productif », a dit Galchenyuk à un groupe restreint de journalistes dimanche matin à Toronto.

« C'est mon travail de créer de l'attaque. Lorsque je suis arrivé en Arizona, ça n'a pas changé. Ça n'a pas été facile de connaître une séquence de 16 matchs sans marquer, mais beaucoup de joueurs dans la ligue vont connaître des périodes creuses. »

Max Domi

Max Domi

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Pendant ce temps, Domi est loin d'avoir déçu avec ses 16 buts et 28 aides en 50 matchs avec la formation montréalaise, dont le rendement continue de surprendre.

À la deuxième année d'un pacte de trois saisons qu'il a signé avec le Canadien en juillet 2017, et qui lui rapportera 14,7 millions de dollars, il dit être heureux pour son ancienne équipe. Toutefois, il ne souhaite pas se lancer dans le jeu des comparaisons de statistiques.

Max [Domi] va très bien et je suis content pour lui, mais nous sommes deux joueurs différents. Je ne peux pas vraiment me comparer à ce qu'il fait.

Alex Galchenyuk

Maintes fois sous les projecteurs montréalais à cause de son potentiel offensif qui ne s'est jamais vraiment concrétisé, Galchenyuk ne sait pas trop quel genre d'accueil il recevra des partisans du CH.

« J'ai beaucoup de très bons amis à Montréal. Je suis vraiment heureux de savoir qu'ils vont bien », a-t-il ajouté

Rick Tocchet, l'entraîneur-chef des Coyotes, qui a joué trois de ses 18 saisons dans la LNH en Arizona, est d'avis que le fait de passer d'une ville où le hockey est roi à la région de Phoenix peut représenter un certain défi.

« Il a passé tellement de temps à Montréal, a rappelé Tocchet. L'Arizona, c'est un style de vie différent, un marché de hockey différent. Il s'y est habitué. »

Photo : Getty Images / Drew Hallowell

Le défenseur et capitaine Oliver Ekman-Larsson soutient que Galchenyuk s'est bien intégré à sa nouvelle équipe.

« Il a été bon pour nous. Il a connu du succès dernièrement. Il a marqué des buts importants et il fait de bons jeux. »

Avant de passer par le Centre Bell, les Coyotes (22-22-4) rendront visite aux Sénateurs d'Ottawa mardi. Ils tenteront de prolonger leur séquence de succès. Ils affichent un dossier de 5-1-1 à leurs sept derniers matchs, après avoir vaincu les Maple Leafs 4-2 dimanche à Toronto.

Soudainement, les Coyotes ne sont plus qu'à quatre points du 8e rang du classement général de l'Association de l'Ouest, et Galchenyuk y est pour quelque chose.

« Il a fait du bon travail, a conclu Tocchet. Il a réussi des jeux clés aux bons moments. Vous avez besoin de joueurs menaçants lorsque l'enjeu est grand. »

Hockey

Sports