•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Georgia Simmerling gagne l'argent par équipe en Nouvelle-Zélande

Georgia Simmerling
Georgia Simmerling Photo: Getty Images / GREG BAKER

Georgia Simmerling et l'équipe canadienne ont remporté la médaille d'argent dans la poursuite par équipe à la Coupe du monde de Cambridge, en Nouvelle-Zélande, vendredi. C'est la cinquième étape de la saison.

Simmerling, Allison Beveridge, Ariane Bonhomme et Annie Foreman-Mackey ont terminé derrière les Néo-Zélandaises et devant les Italiennes.

Elles ont inscrit un chrono de 4 min 17 s 27/100, à la vitesse de 55,972 km/h. L'équipe néo-zélandaise (4:16,028) a devancé les Canadiennes de 1,24 s.

« Bien que nous n'ayons pas été en mesure de dépasser les "Kiwis" en finale, je suis extrêmement satisfait des performances de l'équipe aujourd'hui », a déclaré Craig Griffin, entraîneur d'endurance de l'équipe féminine.

La Vancouvéroise effectuait son retour à la compétition un peu moins d'un an après s'être fracturé les deux jambes en ski cross lors d'une épreuve de Coupe du monde.

En mai 2018, elle avait annoncé qu'elle arrêtait le ski cross pour se concentrer sur le cyclisme.

Simmerling a aidé le Canada à gagner la médaille de bronze en poursuite par équipe aux Jeux olympiques de 2016. Elle espère participer aux Jeux de 2020 à Tokyo.

Elle est la première Canadienne à participer à trois sports aux Olympiques. En 2010, elle a représenté le pays en ski alpin aux Jeux de Vancouver et en ski cross à Sotchi en 2014.

Les hommes en argent aussi

L'équipe masculine, composée d'Aidan Caves, de Jay Lamoureux, de Derek Gee et d'Adam Jamieson – le patineur de vitesse Vincent De Haître agissait à titre de réserviste –, a perdu par trois secondes contre la Nouvelle-Zélande, qui l'a emporté en 3:50,159. La Suisse en complété le podium grâce à sa victoire en petite finale sur les États-Unis.

« Les gars ont poursuivi leur progression régulière et ont montré qu'ils devenaient de véritables prétendants sur la scène mondiale. Nous avons également gagné des points cruciaux pour les qualifications olympiques et mis en place un très bon bloc final menant aux Championnats du monde en Pologne », a mentionné Jono Hailstone, entraîneur d'endurance de l'équipe masculine.

Plus tôt en qualifications, les hommes avaient fracassé le record canadien avec un chrono de 3:52,420.

Avec les informations de La Presse canadienne

Cyclisme sur piste

Sports