•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La séquence parfaite de Kingsbury prend fin

Mikaël Kingsbury exclu du podium à Lake Placid

Pour la première fois de la saison, Mikaël Kingsbury n'était pas sur la plus haute marche du podium. En fait, à Lake Placid, il n'y était pas du tout.

Kingsbury est peut-être humain, après tout. Le Québécois a pris le cinquième rang de l'épreuve des bosses à la Coupe du monde de ski acrobatique.

Kingsbury, de Deux-Montagnes, a raté l'atterrissage de son premier saut en super-finale et n'a pu obtenir que 72,93 points, sous un ciel gris et une faible neige.

Il tentait d'obtenir sa cinquième victoire de suite -- en simple et en parallèle -- cette saison, mais n'a pu faire mieux qu'un top 5 cette fois-ci. Après avoir franchi le fil d'arrivée, Kingsbury est demeuré impassible, se contentant de retirer ses skis et de se diriger calmement vers la sortie.

« J'ai bien skié à mes deux premières descentes, mais en super-finale j'ai cherché à sauter un peu trop gros en haut de parcours et j'ai fait une erreur », a indiqué Kingsbury.

Le Français Benjamin Cavet a triomphé en vertu d'une récolte de 84,83 points, devant le Suédois Walter Wallberg (81,47) et l'Australien Matt Graham (80,94).

Quant à Philippe Marquis, qui avait fini au 18e rang des qualifications à Calgary la semaine dernière, il a été exclu de la super-finale et a terminé en huitième place au cumulatif. Le vétéran de Québec disputait sa deuxième compétition depuis qu'il a été opéré l'an dernier pour une déchirure au ligament croisé antérieur d'un genou subie à Deer Valley, dans l'Utah.

« Je suis super content de mon ski, jamais je n'aurais cru atteindre les finales aussi rapidement après mon retour, s'est réjoui Marquis. Mes entraîneurs et moi, on a un bon plan de match. Et ce qui est le plus excitant, c'est de voir à quel point je progresse bien, tout en restant en santé. »

Plus tôt en matinée, aucune représentante canadienne n'est parvenue à se qualifier pour la super-finale.

La Québécoise Chloé Dufour-Lapointe a obtenu le meilleur résultat du contingent national avec une septième place, tout juste devant la Britanno-Colombienne Sofiane Gagnon. Maia Schwinghammer, de Saskatoon, qui disputait la deuxième Coupe du monde de sa carrière, n'a pu compléter la finale.

L'Australienne Jakara Anthony a dominé la super-finale avec un pointage de 78,76 points, signant du même coup sa première victoire en Coupe du monde. Elle a devancé la Française Perrine Laffont (74,94) et l'Américaine Tess Johnson (72,22), dans l'ordre. Laffont, la championne olympique en titre, a abouti sur la deuxième marche du podium dans une deuxième épreuve de suite.

La prochaine étape de la Coupe du monde de ski acrobatique aura lieu à Mont-Tremblant, le 26 janvier.

Ski acrobatique

Sports