•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raonic et Shapovalov passent au troisième tour à Melbourne

Montage de photos des deux joueurs.

Milos Raonic (à gauche) et Denis Shapovalov

Photo : Getty Images / JEWEL SAMAD

Radio-Canada

Bousculé, Milos Raonic l'a emporté en quatre heures, quatre manches et quatre bris d'égalité. La victoire de Denis Shapovalov a été plus limpide, jeudi, aux Internationaux d'Australie.

Le bras de fer entre Raonic et le Suisse Stan Wawrinka a basculé en faveur du Canadien, qui a gagné 6-7 (4/7), 7-6 (8/6), 7-6 (13/11), 7-6 (7/5).

Le match a été interrompu une trentaine de minutes par la pluie, le temps de fermer le toit du stade.

Le Canadien, 17e à l'ATP y a trouvé son compte et a frappé 39 as.

« Je suis un peu meilleur en salle normalement. Donc merci à la pluie », a-t-il dit en plaisantant.

Wawrinka, trois fois titré en tournoi du grand chelem (Australie 2014, France 2015 et États-Unis 2016), tente de retrouver son meilleur niveau après une double opération du genou gauche à l'été 2017 qui l'a vu descendre à la 263e place du classement de l'ATP. Il est maintenant 59e.

Il a eu trois balles de manche dans le bris d'égalité de la troisième manche, mais n'a pas su saisir sa chance.

Et dans la quatrième, il a brisé Raonic pour se détacher à 5-2, mais le Canadien est revenu. Il s'est finalement imposé, s'estimant heureux après la rencontre.

« Ces quatre heures ont passé tellement vite, comme 15 minutes. J'ai eu de la chance de rester dans la course pendant la quatrième manche », a admis Raonic, dont la meilleure performance reste une finale à Wimbledon en 2016, perdue face à Andy Murray.

« J'ai juste essayé de prendre son service, surtout quand le toit était ouvert. C'est la façon dont j'aime jouer, pour mettre mes adversaires sous pression », a ajouté le Canadien de 28 ans.

Un scénario difficile à avaler pour son adversaire du jour.

« Bien sûr que c'est frustrant de perdre, surtout dans un match avec quatre bris d'égalité », a lancé Wawrinka.

Le joueur de 33 ans a montré plus que des restes de son niveau passé. Il a répondu à la puissance du service de son adversaire avec 28 as et a remporté des points grâce à son fameux revers à une main.

« Avec du recul, je suis content de mon niveau, de la façon de je me déplaçais, de mon jeu en général. Je pense que Milos a aussi très bien joué », a-t-il conclu.

Au troisième tour, Raonic sera opposé au Français Pierre-Hugues Herbert (55e à l'ATP) qui a écarté le Sud-Coréen Hyeon Chung (25e) 6-2, 1-6, 6-2, 6-4.

Shapovalov imite son compatriote

De son côté, Denis Shapovalov, 25e tête de série, a éliminé le Japonais Taro Daniel en trois manches de 6-3, 7-6 (7/2) et 6-3 en un peu plus de deux heures.

L'Ontarien de 19 ans a commis quatre doubles fautes, mais a réussi 16 as. Il a brisé deux fois le service de Daniel, 82e au classement mondial.

« Je pense que c'était un match exceptionnel pour moi, a dit Shapovalov. J'ai joué du gros tennis. »

C'était un adversaire très coriace, et je le savais dès le départ. Alors, je suis content de m'en être sorti en trois manches.

Denis Shapovalov

« Je ne m'y attendais pas, pour être honnête, car il a eu des chances dans la deuxième manche », a-t-il ajouté.

Au prochain tour, il affrontera le gagnant du duel entre le Français Jo-Wilfried Tsonga et le Serbe Novak Djokovic.

Contrairement à Shapovalov, l'Allemand Alexander Zverev (4e au monde) a été poussé dans ses retranchements par le Français Jérémy Chardy (36e).

Zverev l'a emporté en cinq manches de 7-6 (7/5), 6-4, 5-7, 6-7 (8/6) et 6-1 dans un match très accroché de près de quatre heures.

Nishikori évite le piège

Le numéro 9 mondial Kei Nishikori a difficilement déjoué le piège incarné par le Croate Ivo Karlovic (73e). Il l'a emporté en cinq manches de 6-3, 7-6 (8/6), 5-7, 5-7, 7-6 (10/7).

Malgré deux manches d'avance, le Japonais de 29 ans a dû batailler pendant près de quatre heures pour ne pas se laisser assommer par les 59 as du géant croate de 2,11 m (6 pi 11 po).

Il s'est sorti d'une situation très délicate à 4-4 dans la manche décisive. Il a alors remporté son service après avoir été mené 0-40 par Karlovic.

Au premier tour, Nishikori avait déjà eu besoin de cinq manches pour se qualifier.

Il avait même été mené deux manches à zéro par le Polonais issu des qualifications Kamil Majchrzak, avant que ce dernier se retrouve perclus de crampes et contraint à l'abandon à mi-chemin de la cinquième manche.

Le Japonais affrontera Joao Sousa (44e) pour une place en huitièmes de finale. Le Portugais a battu l'Allemand Philipp Kohlschreiber (32e) en cinq manches de 7-5, 4-6, 7-6 (7/4), 5-7 et 6-4.

Il y a un an, il avait renoncé au tournoi australien pour soigner une blessure au poignet droit qui avait écourté sa saison 2017.

Autres résultats de 2e tour :

  • David Goffin (BEL/no 21) bat Marius Copil (ROU) 5-7, 7-5, 6-2, 6-4
  • Daniil Medvedev (RUS/no 15) bat Ryan Harrison (USA) 6-3, 6-3, 6-3
  • Fabio Fognini (ITA/no 12) bat Leonardo Mayer (ARG) 7-6 (7/3), 6-3, 7-6 (7/5)
  • Pablo Carreno Busta (ESP/no 23) bat Ilya Ivashka (BLR) 6-2, 6-3, 7-6 (9/7)
  • Alex Bolt (AUS) bat Gilles Simon (FRA/no 29) 2-6, 6-4, 4-6, 7-6 (10/8), 6-4
  • Pierre-Hugues Herbert (FRA) bat Hyeon Chung (KOR/no 24) 6-2, 1-6, 6-2, 6-4
  • Borna Coric (CRO/no 11) bat Marton Fucsovics (HUN) 6-4, 6-3, 6-4
  • Filip Krajinovic (SRB) bat Evgeny Donskoy (RUS) 6-4, 7-6 (10/8), 7-6 (7/2)
  • Lucas Pouille (FRA/no 28) bat Maximilian Marterer (GER) 7-6 (10/8), 7-6 (10/8), 5-7, 6-4
  • Alexei Popyrin (AUS) bat Dominic Thiem (AUT/no 7) 7-5, 6-4, 2-0 (abandon)
Avec les informations de Agence France-Presse

Tennis

Sports