•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FIFA serre l'étau dans l'enquête sur le soccer afghan

Le siège social de la FIFA à Zurich en Suisse
Le siège social de la FIFA à Zurich en Suisse Photo: Getty Images / FABRICE COFFRINI

Le président de la Fédération afghane de soccer a perdu une première bataille juridique face à la FIFA mercredi.

Soupçonné d'abus sur des joueuses de son équipe nationale, Keramuudin Karim n'aura pas le droit de faire appel de sa suspension par la FIFA.

Sa demande a été rejetée par le président de la chambre de jugement du comité d’éthique, Vassilios Skouris.

M. Karim a été suspendu de façon provisoire le temps de l'enquête. Le comité d'éthique de la FIFA a confirmé la suspension, qui pourrait être prolongée de 45 jours.

La FIFA a été prévenue en 2018 de possibles abus de la part de responsables de la Fédération afghane sur des joueuses de l'équipe nationale, qui auraient eu lieu au siège social de la fédération, à Kaboul, et à un camp d'entraînement.

Le président de l'Afghanistan Ashraf Ghani a alors ordonné une enquête.

La chambre d’instruction du comité d’éthique indépendante avait, le 12 décembre 2018, suspendu à titre provisoire Keramuudin Karim, de toute activité liée au soccer (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international, conformément à l’article 84 du Code d’éthique de la FIFA.

Cette sanction avait été imposée dans le cadre des enquêtes en cours concernant des officiels de la fédération afghane de soccer, qui ont été rapportées par les autorités locales et publiées par certains médias.

Soccer

Sports