•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FINA laisse tomber ses menaces et se montre plus ouverte à la concurrence

Katinka Hosszu
Katinka Hosszu Photo: Getty Images / Gregory Shamus
Radio-Canada

La FINA a décidé d'adoucir sa position. La Fédération internationale ne bloquera pas l'accès aux athlètes qui s'étaient inscrits à la première compétition du nouveau circuit concurrent, l'International Swimming League (ISL), prévue en décembre en Italie.

C'est après consultation avec les fédérations nationales, et son conseiller juridique, que la FINA a pris sa décision.

« Ce n'est pas dans l'intérêt de la FINA de punir les athlètes, a expliqué François Carrard, ancien directeur général du CIO, et conseiller juridique de la FINA, dans un communiqué.

« La FINA reconnaît que les athlètes sont libres de participer à des compétitions mises sur pied par des organisations indépendantes. »

La FINA veut que ces événements indépendants soient inclus dans le calendrier et qu'ils adoptent les mêmes programmes de contrôle antidopage.

Si ce n'est pas le cas, les records battus dans des événements non sanctionnés par la FINA ne seraient pas homologués, précise le communiqué.

La FINA a été l'objet de vives critiques au sujet de sa réaction face à la volonté des athlètes d'avoir leur mot à dire dans ses façons de faire et d'obtenir de meilleures bourses.

« L'ISL prend les athlètes au sérieux, contrairement à la FINA », avait dit en décembre la nageuse hongroise Katinka Hosszu.

Hosszu et les Américains Tom Shields et Michael Andrew ont ensuite décidé de poursuivre la FINA pour entrave à la libre concurrence (antitrust suit), après que la Fédération internationale eut menacé d'exclusion les athlètes qui avaient décidé de participer à la première compétition de l'ISL à Turin en Italie.

Les menaces de la FINA ont finalement forcé les organisateurs à annuler cette première compétition.

La FINA a fait une proposition aux athlètes pour contrer l'ISL : une minisérie de trois événements, à partir du mois de mars, offrant 3,9 millions de dollars en bourses, et la bonification des bourses pour les Championnats du monde en petit bassin, organisés en Chine.

Avec les informations de Associated Press

Natation

Sports