•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chargers s'éteignent devant Tom Brady et Sony Michel

Sony Michel (no 26) et Tom Brady (no 12)

Sony Michel (no 26) et Tom Brady (no 12)

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Radio-Canada

Le jeu au sol a mené les Chiefs de Kansas City et les Rams de Los Angeles à la victoire samedi en lever de rideau du deuxième tour éliminatoire. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont également choisi cette avenue dimanche pour mettre un frein à la saison des Chargers de Los Angeles.

Tom Brady et Sony Michel ont uni leurs efforts pour établir leur domination dans les deux sphères de l'attaque et pour aider leur équipe à décrocher un triomphe de 41-28 à Foxborough.

Les Patriots se rendront à Kansas City dans une semaine pour disputer la finale de l'Association américaine face aux Chiefs. Les finalistes du Super Bowl LII avaient infligé, à la mi-octobre, une première défaite à leurs futurs adversaires.

Ce sera un bon match, c'est une bonne équipe. Tout le monde croit que nous ne sommes pas assez bons, et que nous ne pouvons pas gagner ces matchs. Nous verrons. Je crois que ce sera très amusant.

Le quart-arrière Tom Brady

Les représentants du Massachusetts ont atteint cette étape du tableau éliminatoire, qui précède le Super Bowl, chaque année depuis 2011.

Le résultat final n'est pas un réel indicateur du déroulement de la confrontation. Les hommes de Bill Belichick menaient 35-7 après deux quarts et se sont contentés d'écouler les minutes au terme de la pause.

Les quatre premières séquences offensives des locaux ont pris fin dans la zone des buts.

« Nous nous sommes creusé un trou en première demie, a analysé l'entraîneur-chef Anthony Lynn. Un match ne définit pas où nous en sommes en tant qu'équipe. »

Nous nous sommes fait botter les fesses.

L'entraîneur-chef Anthony Lynn

Michel, qui a franchi 129 verges en 29 portées, a inscrit 3 des 4 touchés des Patriots par la voie terrestre, l'autre étant marqué par Rex Burkhead.

Les Chiefs, les Rams et les Patriots se sont imposés 180-87, 273-50 et 155-19 au chapitre des verges au sol. Cette formule leur a respectivement permis d'enregistrer quatre, trois et quatre majeurs par la course.

« C'était bien de voir Sony transporter l'attaque au sol, a indiqué le receveur Julian Edelman. Rex était là aussi, il a marqué. James a continué à jouer comme il le fait si bien. Sony était un peu comme notre cheval de bataille. »

Tom Brady (no 12) et Philip Rivers (no 17)

Tom Brady (no 12) et Philip Rivers (no 17)

Photo : Getty Images / Elsa

Brady en hausse, Gronkowski en baisse

Brady a fait voyager le ballon par la voie des airs sur 344 verges. Il a complété 34 de ses 44 relais, dont 9 ont été captés par Edelman, qui a parcouru 151 verges.

L'ailier éloigné Phillip Dorsett a attrapé la seule passe de touché du vétéran de 41 ans.

Le porteur de ballon James White a quant à lui égalé un record des séries de la NFL avec 15 réceptions. Il partage cette marque avec le demi offensif Darren Sproles.

L'ailier rapproché Rob Gronkowski a mis la main sur le ballon une fois pour 25 verges. Il ne compte que 5 attrapés à ses 4 dernières rencontres pour 70 verges et aucun majeur.

Des rumeurs de retraite planent autour de Gronkowski, fréquemment blessé durant sa carrière professionnelle qui s'est amorcée en 2010. Touché à une cheville et au dos, l'athlète de 29 ans a manqué à l'appel à trois occasions cette saison.

Rivers a gonflé ses statistiques lorsque les Chargers étaient morts et enterrés. Il a conclu le match avec des gains de 331 verges et 3 passes de touché contre 1 interception, réalisée par le demi de coin Stephon Gilmore.

Football

Sports