•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chiefs décrochent leur billet pour la finale d'association

Patrick Mahomes (no 15) et Darius Leonard (no 53)

Patrick Mahomes (no 15) et Darius Leonard (no 53)

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Radio-Canada

Les Chiefs ont prouvé que leur statut de favoris dans l'Américaine n'a pas été acquis sans raison. Le quart-arrière Patrick Mahomes et sa bande ont mis un frein à la saison des Colts d'Indianapolis au deuxième tour éliminatoire grâce à une victoire de 31-13 à Kansas City.

Tant en attaque qu'en défense, les Chiefs ont outrageusement dominé les Colts en première demie pour créer un gouffre au tableau indicateur. Les hommes de l'entraîneur-chef Frank Reich ne s'en sont jamais remis.

Le temps de possession entre les deux équipes témoigne de la suprématie des Chiefs, qui ont tutoyé les 40 minutes.

Les quatre premières séquences offensives des visiteurs se sont toutes conclues au bout de trois essais. La cinquième s'est terminée par une tentative de placement de 23 verges ratée du pourtant très fiable Adam Vinatieri.

Le seul moment de réjouissances des Colts avant la mi-temps s'est produit lorsque Najee Goode a d'abord bloqué un botté de dégagement de Dustin Colquitt, puis Zach Pascal a bondi sur le ballon dans la zone payante.

À son premier match dans les éliminatoires, Mahomes a porté son regard sur le jeu au sol. Le porteur de ballon Damien Williams, le receveur Tyreek Hill et Mahomes ont atteint la zone payante, respectivement après des courses de 10, 36 et 4 verges, avant la mi-parcours.

C'est la première fois dans l'histoire des séries de la NFL qu'un demi à l'attaque, un ailier éloigné et un quart marquent chacun un touché par la voie terrestre durant la même rencontre.

Nullement ralentis par Dame Nature qui attendait les deux formations de pied ferme avec une bordée de neige, les locaux sont rentrés au vestiaire le vent dans les voiles, aux commandes 24-7.

Justin Houston (no 50) et Andrew Luck (no 12)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Justin Houston (no 50) et Andrew Luck (no 12)

Photo : Getty Images / David Eulitt

La défense de Kansas City a clos le débat en deuxième demie en repoussant pratiquement toujours l'attaque du pivot Andrew Luck loin de la zone des buts.

Un revirement provoqué par le secondeur extérieur Dee Ford, grâce à un sac contre Luck qui s'est transformé en ballon échappé, récupéré par son homologue Justin Houston dans les derniers instants du troisième quart, a annulé les espoirs des partisans des Colts.

Il y avait beaucoup d'énergie dans l'atmosphère, les partisans ont été incroyables, la défense a été fantastique et l'attaque a fait le nécessaire pour nous donner une chance de l'emporter.

Le quart-arrière Patrick Mahomes

La bougie d'allumage des Colts face aux Texans, à Houston, en lever de rideau du bal hivernal, Marlon Mack, s'est éteinte dans la froideur de Kansas City. L'auteur de 148 verges en 24 portées et 1 majeur a été beaucoup moins présent dans le jeu offensif en raison du retard au pointage.

Mack a effectué 9 courses pour 46 verges de gains, dont 31 ont été enregistrées à la fin du quatrième quart lorsque c'était peine perdue. Une blessure à une hanche l'a forcé à quitter le match.

Pratiquement invisible, après une saison exceptionnelle de 39 passes de touché, Luck a amassé 203 verges et lancé un majeur au receveur éloigné T.Y. Hilton. Vinatieri a cependant bousillé la tentative de converti d'un point.

Le porteur de ballon Darrel Williams a complété la marque peu avant la pause des deux minutes de la période ultime. Mahomes a conclu son baptême éliminatoire avec 278 verges par la passe, sans commettre un revirement.

Détenteurs du 1er rang dans l'Américaine à l'issue de la campagne, les Chiefs accueilleront la deuxième finale d'association le 20 février en soirée. Ils n'avaient pas signé un triomphe en séries au mythique Arrowhead Stadium en 25 ans.

Ils seront les hôtes des Chargers de Los Angeles ou des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui s'affronteront dimanche en après-midi au Gillette Stadium, château fort de Tom Brady et de Bill Bellichick à Foxborough.

Football

Sports