•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pistes de ski alpin des Jeux de Pyeongchang devront être démantelées

La station alpine de Jeongseon
La station alpine de Jeongseon Photo: La Presse canadienne / Lee Jin-man

Le site olympique des épreuves de ski alpin des Jeux de Pyeongchang doit être déconstruit. L'organisme Korea Forest Service a demandé au gouvernement provincial du Gangwon de respecter le contrat entériné par les deux parties avant la présentation des Olympiques.

L'entité publique, propriétaire du mont Gariwang, où se sont déroulées les compétitions alpines, et les autorités sud-coréennes s'étaient entendues sur les termes d'un prêt de cet espace réservé aux différentes courses.

Le pacte est venu à échéance le 31 décembre 2018.

La date butoir étant dépassée, l'accord stipule que les pistes devront être détruites pour ainsi redonner à l'emplacement son état originel.

Le coût de la construction s'est élevé à 200 millions de dollars. Plus de 58 000 arbres ont été abattus et nombre d'habitants du petit village de Sukam ont également été relogés.

Le mont Gariwang, dans lequel vivaient des arbres âgés de plus de cinq siècles, était protégé avant le projet des Jeux olympiques d'hiver de 2018.

Le montant à débourser afin de procéder à la restauration du site devrait avoisiner les 71 millions de dollars. La province de Gangwon doit financer le démantèlement, mais dit ne pas avoir les fonds nécessaires.

D'ailleurs, aucun plan de déconstruction n'a été prévu par le Comité olympique et sportif coréen (KSOC).

Ski alpin

Sports