•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien sans rythme au pays du blues

Canadien 1 - Blues 4 : les faits saillants
La Presse canadienne

Le Canadien de Montréal a offert une performance peu inspirée jeudi soir, à Saint Louis, et il s'est incliné 4-1 devant les Blues.

Après un court soubresaut, l'offensive du CH est retombée au point mort. Il avait connu un regain de vie dans une victoire de 3-2 face aux Red Wings mardi, à Détroit, mais ses étoiles ont été plutôt discrètes contre les Blues.

Max Domi a été incapable de toucher la cible dans un 15e match de suite, tandis que son compagnon de trio Jonathan Drouin est demeuré coincé à un seul but en sept rencontres.

« Nous étions extrêmement mous ce soir, a déclaré l'entraîneur-chef Claude Julien. Nous n'avons pas gagné les bagarres. Nous n'étions même pas capables de gagner les mises en jeu. Nous n'étions pas prêts à jouer. C'est décevant parce que nous avions la chance de gagner un match important. Par contre, du premier au dernier joueur, nous n'étions pas là du tout. »

La seule bonne nouvelle pour l'attaque du Tricolore est venue du côté de l'avantage numérique, qui a mis fin à une traversée du désert de cinq rencontres.

Brendan Gallagher a marqué le premier but des siens en avantage numérique depuis le 29 décembre, dans un revers de 6-5 face au Lightning de Tampa Bay. Il s'agissait pour Gallagher d'une 17e réussite cette saison.

Le Bleu-blanc-rouge a toutefois été incapable de profiter d'un avantage numérique de deux joueurs pendant 1 min 12 s tard en troisième période, ce qui aurait pu lui permettre de connaître un regain d'énergie. Shea Weber a décoché le tir le plus dangereux, mais il a atteint la barre horizontale.

« L'exécution n'est pas à la vitesse souhaitée, a indiqué Julien au sujet du jeu en avantage numérique. Quand vous jouez à demi-mesure ou à trois quarts de votre capacité, ce n'est pas assez parce que le groupe en désavantage numérique va travailler plus fort que votre avantage numérique. »

Le Canadien (23-17-5) a finalement subi un troisième revers en quatre rencontres. Il a inscrit seulement cinq buts au cours de cette séquence. Carey Price a effectué 26 arrêts.

Oskar Sundqvist a amassé un but et une aide, tandis que Jay Bouwmeester, Robert Thomas et Samuel Blais ont complété la production des Blues (18-20-4). À son deuxième départ dans la LNH, Jordan Binnington a repoussé 28 tirs.

Même si le Canadien avait gagné son dernier match, Julien avait apporté quatre changements à sa formation. Antti Niemi, Mike Reilly, Matthew Peca et Charles Hudon avaient été laissés de côté au profit de Price, Karl Alzner, Michael Chaput et Nicolas Deslauriers.

Alzner disputait donc un premier match dans la LNH depuis le 24 novembre. Il a passé un mois dans la Ligue américaine avant d'être rappelé le 26 décembre. De son côté, Deslauriers participait à son 300e match dans la LNH. Joel Armia en était pour sa part à sa 200e rencontre dans le circuit Bettman.

Le quatrième trio du Canadien a généré les plus belles occasions des visiteurs en première période, alors que Deslauriers et Chaput ont cogné tour à tour à la porte.

Cependant, Thomas avait rapidement ouvert la marque pour les Blues après 1:56 de jeu en avantage numérique et Sundqvist a doublé l'avance des locaux avec 3:36 à faire en infériorité numérique.

Les Montréalais ont accumulé les revirements en deuxième période et les Blues en ont profité pour creuser l'écart à 3-0 à 6:04. Bouwmeester a alors mis le point final à une contre-attaque des siens. Sur la séquence, David Perron a amassé une aide, ce qui lui a permis de récolter au moins un point dans un neuvième match de suite (quatre buts, huit aides), un sommet personnel.

Gallagher a finalement profité de la présence du défenseur Alex Pietrangelo, qui a dévié son tir derrière le gardien Jordan Binnington, pour relancer le Canadien en avantage numérique à 9:02 du deuxième vingt.

Binnington s'est distingué devant Victor Mete et Deslauriers en début de troisième période, puis Blais a porté le coup de grâce avec 10:41 à faire. Il s'est faufilé entre les défenseurs Jeff Petry et Alzner pour se présenter seul devant Price, qu'il a déjoué d'un bon lancer du côté du bouclier.

Le Canadien sera de retour au Centre Bell samedi pour un duel contre l'Avalanche du Colorado.

Hockey

Sports