•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien en mission à Saint Louis

Photo: La Presse canadienne / Graham Hughes

Arrivé à mi-parcours d'une séquence de 8 matchs en 13 jours, le Canadien a encore beaucoup de travail à faire pour atteindre son objectif de cadrer dans le portrait des séries éliminatoires à la pause du match des étoiles.

Bien qu’il occupe le 8e rang, celui-ci sera à l’enjeu jeudi soir lorsque le CH (23-16-5) croisera la route des Blues à Saint Louis (17-20-4).

Les Islanders n’ont qu’un point de retard au classement général avec trois matchs de plus à disputer et se mesureront aux Rangers de New York.

De leur côté, les Blues, un poids lourd de la LNH au sens propre, causent généralement des maux de tête aux petits attaquants du Tricolore.

Au début de la saison, Saint Louis était répertorié comme la 6e équipe de la LNH pour ce qui est du poids avec une moyenne de 92 kg (203,8 lb); le Canadien est bas du classement avec une moyenne de 85,7 kg (189,5 lb).

Or, Montréal a remporté le premier duel entre les deux équipes au Centre Bell au mois d’octobre et pourrait balayer la série contre la formation du Missouri pour la première fois en quatre ans.

À noter que l'attaquant québécois David Perron connaît ses meilleurs moments dans la LNH avec au moins un point à ses 8 derniers matchs pour un total de 11.

Le Bleu-blanc-rouge a d’ailleurs vaincu les Blues à domicile une seule fois à ses six dernières visites (1-3-2).

Saint Louis vit une saison tumultueuse marquée par le congédiement de l’entraîneur-chef Mike Yeo, remplacé par Craig Berube en novembre dernier.

Ils affichent huit points de tard sur la 8e place de l’Association de l'Ouest et pourraient rater les séries éliminatoires pour une deuxième année de suite après y avoir participé six fois d’affilée.

Relancer le duo Domi-Drouin

Le CH a inscrit six buts en quatre matchs en 2019, un rythme largement inférieur à sa moyenne de la saison (3 buts par match).

Une partie de l’inertie à l’attaque coïncide avec la mauvaise séquence du duo Max Domi et Jonathan Drouin.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Les deux comparses ont longtemps produit à un rythme avoisinant le point par match et même plus, mais connaissent leur première léthargie de la saison.

Le fils de Tie n’a pas touché la cible en 14 matchs, soit depuis le 9 décembre à Chicago. Pendant ce temps, Drouin a compilé sept points, dont trois buts, mais deux de ceux-ci ont été inscrits dans un filet désert.

Mercredi, Claude Julien a d’ailleurs laissé savoir qu’il pourrait les séparer, même s'ils sont réunis depuis le quatrième match de l’année.

Malgré tout, le tandem affiche encore des statistiques honorables à 5 contre 5. Le Québécois et l’Ontarien étaient sur la glace pour 27 buts de leur équipe contre 21 des adversaires dans ces circonstances.

Carey Price sera de retour à son poste. Seuls les joueurs qui ne prendront pas part au match de ce soir ont patiné durant la séance matinale optionnelle.

Ainsi, Matthew Peca, Charles Hudon et Mike Reilly seront laissés de côté, tandis que Nicolas Deslauriers, qui disputera un 300e match dans la LNH, et Michael Chaput retourneront au sein de la formation partante.

Karl Alzner prendra la place de Reilly à la ligne bleue.

Hockey

Sports