•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Derrière le succès de Bianca Andreescu, il y a Virginie Tremblay

Virginie Tremblay encourage et donne ses instructions à Bianca Andreescu lors d'un match.

Photo : Société Radio-Canada

Radio-Canada

Virginie Tremblay, préparatrice physique à Tennis Canada, a raconté mercredi à RDI Matin son expérience avec Bianca Andreescu, finaliste surprise au tournoi d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Avec les informations de Jean-Patrick Balleux

L'entraîneur d'Andreescu est Sylvain Bruneau. Or, il ne pouvait pas se rendre à Auckland pour être auprès de sa protégée et il a demandé à celle qui s'occupe des athlètes qui s'entraînent au Centre national du parc Jarry, à Montréal, de prendre sa place.

Cette chance d'accompagner la joueuse ontarienne, elle n'est pas près de l'oublier.

« C’est sûr que ça change du quotidien, mais j’ai un bon background en tennis. Et avec son entraîneur Sylvain Bruneau, on se parlait tous les jours pour s’assurer qu’elle suive toujours son plan de match », a-t-elle dit.

Virginie Tremblay parle de son travail avec Bianca Andreescu au réseau RDI.

Virginie Tremblay parle de son travail avec Bianca Andreescu au réseau RDI.

Photo : Société Radio-Canada

Andreescu a dépassé de loin les attentes de son entourage en réussissant à atteindre la finale du tournoi.

« Bianca et moi, on travaille ensemble depuis quelque temps et cette semaine à Auckland a été une semaine inoubliable, affirme-t-elle. On s’attendait à ce qu'elle se qualifie et qu’elle passe un tour ou deux, mais à chaque match qu’elle gagnait, c’était des victoires incroyables. »

« Quand elle m’appelait sur le terrain, je m’assurais qu’elle suive le plan de match, précise Tremblay. Je pense que mes encouragements l’ont aidée, que mes commentaires ont porté fruit. On a une belle complicité. »

Bianca Andreescu est passée à un jeu, soit quatre points, de remporter le tournoi. La 152e joueuse au classement de la WTA était aux commandes 6-2 et 5-4, mais elle a perdu 9 des 10 derniers jeux face à une joueuse d'expérience, Julia Görges, qui n'attendait qu'une petite défaillance de la Canadienne pour revenir dans le match. Ce qui s'est passé.

Malgré la défaite, Andreescu a dit que sa semaine à Auckland, avec Virginie Tremblay, avait donné le ton à sa saison.

La préparatrice physique a donc rempli sa mission.

Virginie Tremblay parle au réseau RDI de son travail avec Bianca Andreescu.

Virginie Tremblay parle au réseau RDI de son travail avec Bianca Andreescu.

Photo : Société Radio-Canada

Les deux femmes sont ensemble à Melbourne pour participer aux Internationaux d'Australie.

Andreescu doit d'abord traverser l'étape des qualifications, soit gagner ses trois premiers matchs avant de trouver sa place dans le tableau principal du premier tournoi du grand chelem de la saison.

Elle a remporté mercredi son premier combat après l'abandon de la Britannique Katie Swan.

« C’était son premier match depuis sa finale d’Auckland. Elle n’a joué qu’une manche parce que son adversaire a dû abandonner à cause d’une blessure. Cette première manche n’a pas été aussi difficile que ça. Physiquement, elle se sentait bien. Ça a été un premier bon match. »

Virginie Tremblay ne pouvait pas rêver à plus beau baptême d'entraîneuse.

« Ma vie n’a pas vraiment changé, mais à la fin de son match de premier tour à Melbourne, une femme a voulu me prendre en photo. J’ai dit : ''Non, allez voir Bianca.'' La dame m’a dit : ''Je vous ai vue à Auckland la semaine dernière et je vous aime toutes les deux.'' »

« C’était ma première photo en tant qu’entraîneuse », a conclu fièrement Virginie Tremblay.

Bianca Andreescu

Bianca Andreescu

Photo : Getty Images / Vaughn Ridley

Grâce à sa participation à la finale du tournoi d'Auckland, Bianca Andreescu s'est hissée au 107e échelon du classement mondial.

L'Ontarienne de 18 ans affrontera au deuxième tour des qualifications des Internationaux d'Australie la joueuse grecque de 21 ans Valentini Grammatikopoulou, 173e à la WTA.

Tennis

Sports