•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andre De Grasse veut un nouveau départ en 2019

Gros plan sur le visage de Andre De Grasse.
Le sprinteur canadien Andre De Grasse veut faire son retour en compétition en 2019. Photo: CBC / Derek Hooper
Rozenn Nicolle

Après deux années sur la touche, Andre De Grasse a effectué son retour sur la piste à l'entraînement il y a quelques semaines. Le sprinteur canadien a organisé un tournoi de basketball caritatif en banlieue de Toronto samedi, et il en a profité pour faire le point sur sa carrière.

Je suis complètement guéri, déclare Andre De Grasse en entrevue à Radio-Canada.

D'abord contraint de déclarer forfait aux mondiaux d’athlétisme de Londres, en 2017, puis obligé de mettre fin prématurément à sa saison, en 2018, à cause de blessures aux ischiojambiers, l’athlète de 24 ans reconnaît avoir vécu deux années difficiles depuis ses prouesses olympiques à Rio, en 2016, où il avait raflé trois médailles.

Je n’avais jamais eu de blessure de ce calibre, confie-t-il. Après deux mois de rééducation en septembre et octobre, Andre De Grasse a repris l’entraînement depuis quelques semaines. Je me sens vraiment bien avec le progrès qui est fait et vraiment bien avec le processus derrière tout ça, dit-il.

Changement d’entraîneur

Ce processus a commencé par un changement dans son équipe d’encadrement. Après avoir connu la gloire avec son Stuart McMillan, Andre De Grasse a choisi de changer de cap et de travailler avec Rana Reider.

L'année qui s’en vient est importante, je voulais essayer des changements.

Le sprinteur canadien Andre De Grasse

Ç'a été difficile de décider de quitter un entraîneur avec lequel j’ai eu du succès, mais pour moi, c’est une question de nouveau départ.

Andre Degrasse répond au micro de Radio-Canada devant un gymnase de basketball où jouent des jeunes. Andre De Grasse espère retrouver son meilleur niveau en 2019. Photo : Radio-Canada / John Sandeman

Entraîneur de renommée internationale, Rana Reider avait décidé de rentrer aux États-Unis pour se rapprocher de sa famille après avoir travaillé aux Pays-Bas avec l’athlète Dafne Schippers. Le sprinteur a donc profité de l’occasion : Mon gérant a organisé une rencontre, je lui ai parlé de mes objectifs pour la prochaine saison, et il a senti qu’il était la bonne personne pour me ramener au niveau auquel j’étais en 2016.

Je suis toujours jeune et je suis encore capable de faire des choses incroyables.

Le sprinteur canadien Andre De Grasse

Une importante saison attend Andre De Grasse en 2019 avec la tenue des Championnats du monde qui auront lieu à Doha, au Qatar, et des Jeux panaméricains de Lima, au Pérou.

L’important pour l’avenir, c’est d’apprendre de ses erreurs, d’avancer, de rester fort mentalement et de rester motivé. Et je le suis!, conclut-il.

Philanthropie

Pour l’heure, c’est auprès des jeunes de sa ville d’origine qu’Andre De Grasse vient se ressourcer. Après un premier tournoi organisé l’an passé, l’Ontarien, dont le premier amour reste le basketball, a eu envie de réitérer cette année.

Quatre panélistes assis sur des chaises au milieu d'un gymnase parlent à plus d'une centaine de jeunes assis dans les gradins.Lors du tournoi caritatif organisé par Andre De Grasse, un panel s'est tenu sur l'autonomisation des jeunes. Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Plus de 500 participants de 45 équipes se sont réunis entre jeudi et samedi afin de s’affronter amicalement au Centre panaméricain de Markham, en banlieue de Toronto.

Cette initiative permet de récolter des fonds qui iront à De Grasse Family Foundation, mais également à Bon Départ Canadian Tire, une association qui fait la promotion du sport auprès des jeunes.

Andre De Grasse pense revenir encore plus fort l’année prochaine, avec peut-être plus d’équipes encore et très certainement une division féminine.

Athlétisme

Sports