•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Harvey se voit gagner au Tour de ski

Alex Harvey lors du Tour de ski

Alex Harvey lors du Tour de ski

Photo : Getty Images / Fabrice Coffrini

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alex Harvey participera à la 13e édition du Tour de ski, qui prendra son envol le 29 décembre prochain. Après une 3e place l'an dernier, Harvey devra livrer une solide bataille à des adversaires de taille s'il veut monter à nouveau sur le podium.

Un texte d'Antoine Deshaies et de Justine Roberge

Le skieur de Saint-Ferréol-les-Neiges avait obtenu le meilleur résultat de sa carrière au Tour en montant sur la troisième marche du podium, derrière le Suisse Dario Cologna, couronné grand vainqueur, et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby, 2e.

Harvey pointe au 11e rang du classement général de la Coupe du monde avec 153 points. S’il parvient à battre ses rivaux, il deviendrait le premier non-Européen à gagner le Tour de ski.

En novembre, Harvey avait enregistré son premier podium de la saison en Coupe du monde, à Lillehammer, avec une 3e position.

« Je me sens bien, je suis en confiance et je me vois gagner, a expliqué Harvey à Radio-Canada Sports, jeudi. C'est souvent au Tour de ski que j'obtiens mon premier podium de la saison. Mes bonnes journées cette année ont été meilleures que mes bonnes journées l'an dernier, mais mon niveau moyen était supérieur l'an dernier. »

Le parcours du Tour a été modifié cette année. Deux des trois premières épreuves seront des sprints. Si Harvey domine, ce sera plutôt en deuxième moitié de compétition.

« Je pense que je peux reprendre du temps dans les dernières courses, analyse Harvey. La fatigue s’accumule vite et peut-être que certains vont casser plus rapidement. La récupération, c'est vraiment la clé du succès dans le Tour. »

Même s’il a évoqué l’an dernier la possibilité de prendre sa retraite en 2019, le fondeur attendra la fin de la saison avant de se prononcer sur son avenir. Est-ce qu'il aborde le Tour comme son dernier?

« J'aborde le Tour de la même façon qu'à chaque année, répond prudemment Harvey. Je suis toujours aussi excité à l'idée d'attaquer le défi. Je vois ça comme le vrai début de saison, parce que c'est au Tour que je commence à être vraiment à l'aise sur mes skis. »

Il s'est préparé en conséquence. Les festivités des Fêtes, comme c'est le cas chaque année, ont été plutôt sobres. Harvey et ses coéquipiers étaient en pleine période d'entraînement. Il a eu deux séances intensives le jour de Noël. Il avait quand même un peu l'esprit festif.

« On avait un petit sapin dans notre chambre d'hôtel et on a fait un échange de cadeaux dans le style paquet-voleur, a confié le fondeur québécois. On a bu une bouteille de vin à cinq. On n'a pas fait d'excès. »

L'expérience contre les jeunes Bolshunov et Klaebo

Vainqueur l'an dernier, le Suisse Dario Cologna avait alors remporté son 4e Tour de ski, après ceux de 2008-2009, 2010-2011 et 2011-2012. Aucun autre athlète n’a réussi à gagner cette compétition plus de deux fois.

Harvey le considère comme l'un des favoris cette année avec les Norvégiens Martin Sundby et Sjur Roethe, très rapide en style libre.

« Dario est toujours très stable et récupère toujours bien, explique Harvey. C'est une course unique en son genre et tu ne peux pas te permettre d'avoir une mauvaise journée. C'est pourquoi un skieur d'expérience a de meilleures chances de l'emporter. »

Le jeune Russe Alexander Bolshunov et la sensation norvégienne Johannes Klaebo épatent depuis leurs débuts sur le circuit de la Coupe du monde et seront à surveiller.

« Klaebo avait tout gagné avant les Fêtes l'an dernier, mais il a eu des journées moyennes cette année, analyse Harvey. C'est sa première présence au Tour, et il faudra voir comment il arrivera à récupérer entre les courses. Bolshunov, lui, a terminé au 6e rang l'an dernier, et il est encore plus fort cette année. »

Bolshunov, qui aura 22 ans le 31 décembre, et Klaebo, 22 ans, pourraient devenir les plus jeunes à remporter le Tour de ski.

Dario Cologna détient le record actuel. Il avait 22 ans et 299 jours quand il a triomphé en 2009.

Bolshunov mène le classement général avec 367 points, soit 38 points d'avance sur son plus proche poursuivant, le Norvégien Sjur Roethe.

Alexander BolshunovAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alexander Bolshunov

Photo : La Presse canadienne / Markku Ulander

Aux JO 2018, sous la bannière des athlètes olympiques de Russie, Bolshunov avait récolté l’argent au 50 km, le bronze au sprint classique, en plus de deux médailles d’argent en équipe, au relais sprint et au relais 4 x 10 km.

À ses premiers Jeux olympiques, à Pyeongchang, Klaebo avait décroché l’or au sprint classique, en plus de deux titres d’équipe aux deux relais. À 21 ans, il est devenu le plus jeune champion olympique de ski de fond.

Il mènera une équipe norvégienne très solide avec Sundby, Roethe, Didrik Toenseth et Emil Iversen, quatre athlètes capables de s’inviter sur le podium.

Dans l’histoire du Tour de ski, les athlètes norvégiens ont récolté un total de 13 podiums, soit au moins 6 de plus que les autres pays. La Suisse et la Russie suivent avec respectivement 7 et 6 podiums.

Therese Johaug absente

Du côté des femmes, Therese Johaug brillera par son absence. Celle qui vient de revenir en Coupe du monde après avoir été bannie 18 mois pour dopage domine le classement général de la Coupe du monde avec 600 points.

Johaug ne participera à cette édition du Tour pour mieux se préparer en vue des Championnats du monde de Seefeld, en Autriche, qui auront lieu en février, tout comme ses rivales suédoises Charlotte Kalla et Ebba Andersson. Les trois skieuses font partie du top 5.

L’absence de Johaug ouvrira la voie à d’autres athlètes qui n’auraient pas eu la chance de se démarquer. Ingvild Flugstad Ostberg, 2e au classement, partira légèrement favorite face à Heidi Weng, double tenante du titre, Krista Parmakoski, Jessica Diggins, Natalya Nepryaeva et Teresa Stadlober.

Les cinq dernières éditions du Tour ont été remportées par des Norvégiennes : Therese Johaug (2013-2014 et 2015-2016), Marit Bjorgen (2014-2015) et Heidi Weng (2016-2017 et 2017-2018).

Johaug détient six podiums au total en Tour de ski, plus que n’importe quelle autre athlète.

Therese Johaug Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Therese Johaug

Photo : Getty Images / Vianney Thibaut

La Polonaise Justyna Kowalczyk est la seule à avoir gagné la compétition plus de deux fois de suite, avec quatre victoires de 2010 à 2013.

Chez les femmes, la Norvège détient 18 podiums en Tour de ski, soit 13 de plus que les autres pays. La Finlande suit avec 5 podiums.

La compétition a été créée en 2006. Chacune des courses compte comme une épreuve normale de la Coupe du monde, mais le classement du Tour s'effectue par addition des temps.

Une victoire globale du Tour de ski rapporte 400 points. Si l’athlète parvient en plus à gagner chacune des épreuves, il obtient 750 points.

La dernière étape est traditionnellement une course poursuite dans l'ascension de l'Alpe Cermis, en Italie, avec des passages à plus de 25 %.

La compétition prendra fin le 6 janvier.

Le parcours :

29 décembre à Toblach (Italie)

• Sprints libres hommes et femmes

30 décembre à Toblach

• 15 km libre hommes
• 10 km libre femmes

1er janvier à Val Mustair (Suisse)

• Sprints libres hommes et femmes

2 janvier à Oberstdorf (Allemagne)

• Départ groupé 15 km classique hommes
• Départ groupé 10 km classique femmes

3 janvier à Oberstdorf

• Poursuite 10 km libre femmes
• Poursuite 15 km libre hommes

5 janvier à Val di Fiemme (Italie)

• Départ groupé 10 km classique femmes
• Départ groupé 15 km classique hommes

6 janvier à Val di Fiemme

• Poursuites libres, montée de l'Alpe Cermis, 9 km hommes et femmes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !