•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camille Estephan défend David Lemieux après un autre rendez-vous manqué

Camille Estephan demeure à 100% derrière son protégé David Lemieux

Photo : Radio-Canada / Michel Gingras

Radio-Canada

Rentré de New York, le promoteur Camille Estephan de la firme Eye of the Tiger Management (EOTTM) a fait le point mardi sur la situation entourant son protégé David Lemieux, qui a vu son combat être annulé après son hospitalisation pour déshydratation.

Un texte de Jean-François Chabot

Contraint de déclarer forfait avant la pesée de vendredi pour son combat face à Tureano Johnson, Lemieux avait rapidement quitté la Big Apple samedi matin.

Profitant d’une annonce entourant la tenue d’un gala de boxe, le 26 janvier prochain au Casino de Montréal, Camille Estephan a répondu aux questions des journalistes sur la suite des choses pour Lemieux.

« Le mot clé reste déception, a-t-il indiqué pour décrire comment il se sent depuis ce rendez-vous manqué. On est encore dans l’inconnu parce qu’on ne sait pas encore pourquoi son corps a réagi de cette façon cette fois-ci. On a pourtant utilisé la même méthode que pour le combat précédent à Las Vegas, où tout avait fonctionné. On fait des tests et on va attendre ce que les spécialistes diront. »

Veut-il vraiment convaincre Lemieux d’abandonner la catégorie des poids moyens (160 lb)?

En ce qui me concerne, mon idée est faite. Il faut quand même préciser que David a fait le poids. Il était à une demi-livre de la limite la veille du combat. Mais son corps a réagi en lui envoyant un message. Alors, on doit écouter son corps. Je suis le promoteur et le gars des finances. Je dois me fier aux vrais spécialistes. Ces gens-là m’ont convaincu il y a six mois, tests à l’appui, que David pouvait boxer à 160 livres. Je n’en sais pas plus présentement.

Camille Estephan

Malgré la déception qui se lit sur son visage à la suite de ce troisième incident lié au poids de David Lemieux en un peu moins de deux ans, Estephan fait encore preuve d’empathie envers son boxeur.

« Il a fait tous les sacrifices. Il faut se mettre à sa place. Il se dit :  "J’ai tout fait, jusqu’à la dernière seconde et là je n’ai pas de combat." Il ne se sent pas bien par rapport à ça. Il sent qu’il a déçu des amateurs. Mais sa santé doit passer avant tout. En fin de compte, tu boxes pour bien vivre », a rappelé le promoteur.

Pour le meilleur et pour le pire

« David Lemieux demeure un nom très vendeur en raison de style de boxe et de sa personnalité, a répondu Camille Estephan lorsqu'on lui a demandé si cette déconvenue jouerait en sa défaveur au moment de négocier ses prochains contrats.

« Il faudra regarder de près avec son groupe d’entraîneurs pour savoir si l’on va l’équiper différemment. Est-ce que l’on veut ajouter de la masse musculaire? C’est à eux de décider de cela. Moi, je serai là pour leur fournir les outils. »

Je pense que David peut bien faire chez les 168 livres. C’est une game différente. Les gars sont plus grands. Mais Mike Tyson ne faisait que 5 pieds 10 pouces et il passait le K.-O. à des gars de 6 pieds 6 pouces. Tout est possible, mais on ne peut plus l’envoyer risquer sa santé dans un ring à essayer de boxer à 160 livres.

Camille Estephan

En tant que promoteur, Camille Estephan trouve-t-il difficile de gérer le genre de problèmes qu’amène David Lemieux?

« La route est parsemée d’embûches. Si tu t’écrases à chaque petite embûche, tu n’as pas d’affaires là. On a connu des moments difficiles et des moments heureux. Là, c’est un moment difficile. On va passer par-dessus. On va travailler plus fort. Dans un an, on dira probablement que la situation actuelle aura été une très bonne chose », a dit Estephan dans un autre élan d’optimisme.

Et à quoi peut-on s’attendre pour David Lemieux en 2019? Camille Estephan a-t-il un calendrier ou un nombre de combats en tête? Lemieux doit-il dorénavant composer avec une réputation défavorable aux yeux des promoteurs américains?

« Il est trop tôt pour parler de ça. Il faudra voir ce que les médecins pensent de son état actuel. Il faut savoir quand il pourra se relancer dans un processus de perte de poids. Pour ce qui est de sa réputation, David devra répondre à certaines obligations. Il ne faut pas oublier que des boxeurs se sont fait vraiment mal en montant dans un ring dans des conditions similaires. Il faut les protéger. Il faut protéger David contre lui-même, parce qu’il a voulu s’entêter pendant un moment à vouloir se battre. Mais Marc Ramsay l’en a empêché », a conclu Estephan.

Rendez-vous au Casino

Le Montréalais Mathieu Germain (16-0, 8 K.-O.) et Steve Claggett (27-5-1, 17 K.-O.) de Calgary seront de la finale du gala proposé par Eye of the Tiger Management, le 26 janvier prochain, au Casino de Montréal.

Les titres nord-américain et international IBF des super-légers et la ceinture mondiale junior du WBC seront à l’enjeu.

La carte offrira aussi des combats auxquels participeront Clovis Drolet, Vincent Thibault, Kim Clavel, Raphaël Courchesne, François Pratte, Kaemy Savoie, Arslanbeck Makhmudov et Sadriddin Akhmedov.

Boxe

Sports