•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un voyage de retrouvailles crucial pour le Canadien

Max Domi (à gauche) et Paul Byron

Max Domi (à gauche) et Paul Byron

Photo : USA Today Sports

Radio-Canada

Le Canadien (17-12-5) s'est envolé vers les Rocheuses américaines mardi pour amorcer sa plus longue séquence de la saison loin du Centre Bell. Quelques pointures se dresseront sur sa route au cours des deux prochaines semaines.

La première portion du mois de décembre s’est fort bien déroulée pour les hommes de Claude Julien, vainqueurs dans six de leurs neuf matchs après une désastreuse fin de novembre.

La deuxième s’annonce un brin plus complexe avec la présentation de six rencontres sur les patinoires adverses, à commencer par un arrêt au Colorado (18-10-6) mercredi.

Des escales en Arizona (14-16-2), à Las Vegas (19-15-2), en Floride (12-13-6), à Tampa Bay (20-9-3) et à Dallas (16-14-3) sont ensuite prévues à l’horaire avant les célébrations de la nouvelle année.

Le Tricolore joue chaque année une série de matchs à l’étranger durant le temps des fêtes. Le dénouement varie beaucoup d’une campagne à l’autre. Soit l'équipe amasse sa part de points, soit elle goûte plus souvent qu’à son tour à la défaite.

Il n’a pas l’habitude de couper la poire en deux lors de ce voyage depuis une décennie. Et souvent, le rendement qu’il maintient pendant cette période de l’année est un prélude au dénouement de la saison.

Dossiers du Canadien à l'étranger durant le temps des fêtes :

  • Saison 2017-2018 : 2-5-0, écarté des séries
  • Saison 2016-2017 : 4-1-2, qualifié en séries
  • Saison 2015-2016 : 2-6-0, écarté des séries
  • Saison 2014-2015 : 5-0-0, qualifié en séries
  • Saison 2013-2014 : 3-2-1, qualifié en séries
  • Saison 2012-2013 : Lock-out
  • Saison 2011-2012 : 1-5-0, écarté des séries
  • Saison 2010-2011 : 2-5-0, qualifié en séries
  • Saison 2009-2010 : 6-1-0, qualifié en séries
  • Saison 2008-2009 : 3-1-0, qualifié en séries

Sa fiche de 7-5-3 à l'extérieur de Montréal depuis l'entame du calendrier sera mise à rude épreuve.

Le Lightning et l'Avalanche sont de réels prétendants à la Coupe Stanley, tandis que les Golden Knights et les Stars font partie de ces équipes qui affichent un visage bien plus reluisant lorsqu'elles se produisent à domicile.

Ces deux dernières équipes ont jusqu'ici maintenu un dossier identique de 10 gains contre 4 revers, dont 1 en prolongation, quand elles ont l'appui de leurs partisans.

Alexander Radulov (droite) face à Jeff Petry (gauche)

Alexander Radulov (droite) face à Jeff Petry (gauche)

Photo : Getty Images / Glenn James

Pacioretty, Galchenyuk, Sergachev et Radulov

Affirmer que l'intersaison du CH était mouvementée est un euphémisme.

Plusieurs joueurs d'impact ont changé d'adresse, dont Max Pacioretty, qui est désormais un membre des Golden Knights, et Alex Galchenyuk, qui défend maintenant les couleurs des Coyotes.

Victime d'une blessure, Pacioretty, ex-capitaine du Bleu-blanc-rouge, a quitté l'affrontement de lundi face aux Blue Jackets (18-12-3) lors de la période médiane. Les finalistes de la Coupe Stanley auront de plus amples informations sur l'état de santé de leur franc-tireur cette semaine.

Pacioretty n'avait pas noirci la feuille de pointage lors des retrouvailles du 10 novembre au Centre Bell remportées par les locaux.

Tomas Tatar, qui s'est amené à Montréal en provenance de Vegas, avait pour sa part touché la cible en fin de match contre son ancienne équipe pour ainsi faire la différence.

Acquis des Red Wings (14-14-5) à fort prix à la date limite des échanges, Tatar n'a disputé que 28 matchs avec l'équipe d'expansion, soit 20 en saison et 8 en éliminatoires, l'entraîneur-chef Gerard Gallant lui préférant d'autres joueurs.

Max Domi, obtenu dans l'échange d'Alex Galchenyuk, renouera quant à lui avec les Coyotes, la formation qui l'a sélectionné au 12e échelon du repêchage amateur de 2013. L'attaquant obtenu contre Galchenyuk a également franchi la frontière américano-canadienne pendant la saison estivale.

Alex Galchenyuk (no 17) et Peter Budaj (no 31)

Alex Galchenyuk (no 17) et Peter Budaj (no 31)

Photo : La Presse canadienne / Ross D. Franklin

Contrairement à Pacioretty et à Tatar, qui ont déjà eu l'occasion de retrouver leurs anciens frères d'armes, il s'agira d'une première pour Domi et Galchenyuk.

D'ailleurs, un autre joueur inclus dans les récents échanges majeurs du directeur général Marc Bergevin se présentera sur la route du Canadien : Mikhail Sergachev, qui s'aligne avec le Lightning depuis l'été 2017.

Sans oublier Alex Radulov, qui avait choisi de quitter la métropole québécoise pour mettre le cap sur Dallas après avoir obtenu l'autonomie complète, aussi en 2017.

Décidément, ce périple du temps des fêtes offrira l'occasion au Tricolore de revoir nombre de visages familiers. Un arrêt à Nashville contre les Predators de P.K. Subban aurait complété le tableau.

Hockey

Sports