•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Grenier 31e à Val Gardena, Stuhec l'emporte

Ilka Stuhec à Val Gardena
Ilka Stuhec à Val Gardena Photo: Getty Images / TIZIANA FABI

Complètement guérie, Ilka Stuhec a remporté mardi la descente de la Coupe du monde de Val Gardena. Valérie Grenier a fini 31e.

La skieuse canadienne avait pourtant fini 13e du dernier entraînement deux heures plus tôt, mais elle n'a pas su rester dans le top 15 dans la descente officielle.

Partie avec le dossard numéro 38, Grenier a réussi à remonter à la 25e place à la ligne du troisième temps intermédiaire, soit aux trois quarts du parcours, mais elle a dû se contenter du 30e rang à l'arrivée.

La Franco-Ontarienne d'Ottawa a enregistré un chrono de 1 min 24 s 85/100, à 2,04 secondes de la gagnante.

« C’est très ordinaire. Je suis vraiment déçue de ma performance. Je n’ai pas skié comme je voulais le faire et je n’ai pas suivi la ligne que je voulais. C’est comme si je n’étais pas assez relax. C’est ça mon problème en descente », a-t-elle indiqué.

« On dirait que ma première descente d’entraînement va toujours bien parce que je n’ai pas d’attentes [elle a fini 4e, lundi matin, NDLR]. Je ne pense pas trop. Ensuite, je me crée des attentes, et on dirait que je suis un peu plus crispée et que c’est moins naturel.

« En descente, il ne faut pas être crispée. Il faut être relax », a-t-elle expliqué, lucide.

Valérie GrenierValérie Grenier Photo : Getty Images / Alain Grosclaude/Agence Zoom

Elle a ensuite été repoussée hors du top 30 par sa compatriote Roni Remme, de Collingwood en Ontario, qui a fait légèrement mieux, finissant 26e, avec un chrono de 1:24,59 (+1,78).

Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin au Québec, n'a pas participé à la descente officielle après avoir fait les entraînements.

Elle sera en piste mercredi pour la présentation du super-G.

De retour au sommet

C'est la Slovène Ilka Stuhec qui l'a emporté en 1:22,81. Elle a devancé l'Italienne Nicol Delago de 14 centièmes de seconde.

La championne du monde de descente en 2017 a renoué avec le succès après une grave blessure à un genou qui l'a privée de toute la saison passée.

Pour son retour sur le circuit cet hiver, Stuhec avait envoyé quelques signaux encourageants: une sixième place en descente à Lake Louise, puis une 10e place dans le super-G.

Mardi sur la piste Saslong, elle a creusé un gros écart dès le départ et la phase de poussée.

Certaines difficultés de la descente pour les hommes avaient été contournées ou aplanies, et Stuhec a fait parler ses qualités de glisse.

Après avoir été la plus rapide du dernier entraînement, l'Autrichienne Ramona Siebenhofer a conclu au 3e rang, à 51 centièmes de seconde de Stuhec.

Aussi engagée en Coupe du monde de surf des neiges, la Tchèque Ester Ledecka, qui avait dominé le deuxième entraînement lundi, a terminé au 29e rang, à 1,94 seconde de la gagnante.

Val Gardena a récupéré les épreuves de vitesse qui auraient dû se dérouler à Val-d'Isère au début de décembre (Nouvelle fenêtre), mais ont été annulées faute d'un enneigement suffisant.

C'est pourquoi les trois descentes d'entraînement ont eu lieu en 24 heures.

C'est la première fois que les femmes affrontaient dans une épreuve de Coupe du monde la piste de Val Gardena, qui jusqu'à maintenant n'avait accueilli que les hommes.

Les skieuses avaient à négocier un parcours raccourci par rapport à celui des hommes. Plusieurs sections techniques avaient été éliminées, notamment les bosses de chameau.

Avec les informations de Agence France-Presse

Ski alpin

Sports