•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canada Alpin conteste les procédures judiciaires de trois victimes de Bertrand Charest

Bertrand Charest au tribunal
Bertrand Charest au tribunal Photo: La Presse canadienne

La Fédération canadienne de ski contestera les procédures judiciaires entamées contre elle par trois victimes de Bertrand Charest, ex-entraîneur condamné à 12 ans de prison pour des crimes sexuels commis dans les années 1990 sur plusieurs de ses protégées.

L’ancienne athlète olympique Geneviève Simard, Gail Kelly et Anna Prchal réclament chacune 300 000 $ en dommages compensatoires pour les préjudices moraux et matériels qu’elles ont subis et 150 000 $ en dommages punitifs.

Le jour du dépôt de la poursuite, le 12 décembre dernier, Canada Alpin avait réagi en déclarant être « toujours en discussion avec les victimes de Bertrand Charest ».

« Nous avons appris aujourd’hui qu’une poursuite a été déposée par trois victimes et nous examinons les détails, ajoutait la fédération. Notre engagement à soutenir et à travailler avec les victimes reste inchangé. »

Plus tard dans cette journée du 12 décembre, les victimes de Bertrand Charest avaient vivement réagi par voie de communiqué.

« Nous avons pris connaissance de la déclaration de Canada Alpin selon laquelle des discussions seraient en cours entre Canada Alpin et nous. Cette affirmation est fausse. Il n’y a aucune discussion en cours avec Canada Alpin. Nos tentatives de discussion ont été rejetées. Si Canada Alpin veut aujourd’hui changer d’attitude et nous offrir son appui et sa collaboration, nous attendons une confirmation de leur participation à une médiation en janvier 2019. »

Cette invitation à poursuivre le dialogue a donc été rejetée.

Ski alpin

Sports