•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La formule E offre un volant aux femmes en Arabie saoudite

Simona de Silvestro à bord de la formule E de l'équipe Venturi lors des essais sur le circuit d'Ad Diriyah
Simona de Silvestro à bord de la formule E de l'équipe Venturi lors des essais sur le circuit d'Ad Diriyah Photo: Twitter / Simona de Silvestro

La formule E a organisé dimanche une journée d'essais pour neuf femmes pilotes sur le circuit d'Ad Diriyah en Arabie saoudite. Un message d'espoir dans ce pays où les femmes n'ont obtenu que depuis quelques mois le droit de conduire.

La formule E a commencé sa cinquième saison d'existence samedi avec l'e-prix d'Ad Diriyah.

Dimanche, les organisateurs de l'événement ont offert aux équipes la possibilité de faire une journée d'essais avec deux voitures, à condition que les pilotes de la deuxième voiture soient des femmes.

Neuf des 11 équipes ont accepté. Seules Audi et Jaguar n'ont fait rouler qu'une voiture.

Cette journée d'essais pour des femmes pilotes est une véritable révolution en Arabie saoudite. Les femmes n'avaient pas le droit de conduire dans leur pays, mais pouvaient le faire à l'étranger.

Or, un décret signé par le roi Salmane le 26 septembre 2017 leur permet de conduire dans leur pays depuis le 24 juin 2018. Pour aller où bon leur semble, sans dépendre de qui que ce soit.

Pour marquer ce grand jour, Aseel Al-Hamad avait le 24 juin dernier fait quelques tours dans une F1 de l'équipe Renault sur le circuit Paul-Ricard dans le sud de la France.

« C'est la renaissance des femmes en Arabie saoudite, avait lancé cette femme d'affaires, membre de la Fédération des sports automobiles d'Arabie saoudite. Mon plus grand rêve est que de jeunes femmes décident de faire de la course automobile leur carrière. »

Elle est assise sur la roue avant droite et tient son casque sur sa cuisse.La pilote Aseel Al-Hamad lors de ses essais F1 avec l'équipe Renault au circuit Paul-Ricard Photo : Twitter / Renault F1

Six mois plus tard, huit femmes ont tourné en formule E sur le circuit d'Ad Diriyah.

Certaines ont déjà fait leur marque dans la course automobile, comme la Suisse Simona de Silvestro avec Venturi, la Colombienne Tatiana Calderon pour DS Techeetah, les Britanniques Pippa Mann avec Dragon et Katherine Legge pour Mahindra.

D'autres le sont beaucoup moins. Comme Amna Al Qubaisi, qui a reçu une invitation de l'équipe Virgin Racing.

La pilote de 18 ans est la première femme pilote des Émirats arabes unis. Elle a fait ses débuts en karting en 2014. Dimanche, elle a fait 8 tours et a terminé son effort à 14 secondes du chrono de référence.

Pippa Mann, Tatiana Calderon, Amna Al Qubaisi, Carrie Schreiner et Carmen Jorda au circuit d'Ad DiriyahPippa Mann, Tatiana Calderon, Amna Al Qubaisi, Carrie Schreiner et Carmen Jorda au circuit d'Ad Diriyah Photo : Twitter / Katherine Legge

L'équipe HWA avait invité l'Allemande Sophia Flörsch, qui avait accepté, mais elle est convalescente depuis son accident à Macao, et c'est sa compatriote Carrie Schreiner qui l'a remplacée.

Le meilleur temps du groupe d'invitées est allé à Simona de Silvestro, au terme de ses 31 tours dans la voiture de l'équipe monégasque.

« Une journée super positive dans la voiture Venturi. Merci à Felipe Massa qui m'a permis de piloter sa voiture », a dit la Suisse.

« Nous avions beaucoup de travail à faire, et nous avons appris beaucoup. Je n'ai pas pu tourner en configuration de qualification, mais à 200 kw, les chronos ont été intéressants », a-t-elle affirmé.

Les huit femmes sur neuf qui ont tourné se sont classées de la 13e à la 20e place :

  • 13. Simona de Silvestro (Venturi) 31 tours +2,636
  • 14. Tatiana Calderón (DS Techeetah) 39 tours, +3,082
  • 15. Katherine Legge (Mahindra) 28 tours, +3,348
  • 16. Beitske Visser (Pays-Bas) BMW i Andretti 34 tours +5,268
  • 17. Jamie Chadwick (NIO) 7 tours +7,5
  • 18. Pippa Mann (Dragon) 24 tours +8,853
  • 19. Carrie Schreiner (HWA) 27 tours +9,014
  • 20. Amna Al Qubaisi (Virgin) 8 tours +14,584

L'Espagnole Carmen Jorda, invitée par l'équipe Nissan e.dams, n'a pas inscrit de chrono.

Le meilleur temps de la journée est allé au Néerlandais Robin Frijns (Virgin), qui a fait 37 tours, dont son plus rapide en 1 min 10 s 544/100.

Course automobile

Sports