•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est toujours plaisant de patiner contre Ivanie » : Isabelle Weidemann, 2e à Heerenveen

La patineuse canadienne Isabelle Weidemann sourit après avoir conclu sa course au 3000 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste à Heerenveen, aux Pays-Bas.

La Canadienne Isabelle Weidemann n'a cédé que 0,71 s à la gagnante.

Photo : Associated Press / Peter Dejong

Radio-Canada

La Canadienne Isabelle Weidemann a réussi son meilleur temps sur 3000 m, samedi, ce qui l'a fait monter sur la 2e marche du podium à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Heerenveen aux Pays-Bas.

Weidemann a franchi le fil d’arrivée en 4 min 0 s 129/1000, à 0,71 s de la gagnante, la Néerlandaise Antoinette de Jong. La Tchèque Martina Sablikova, en 4:00,337, a pris le 3e rang.

Le hasard a voulu que Weidemann affronte sa coéquipière Ivanie Blondin. Les deux jeunes femmes d'Ottawa se sont livré une belle bataille. C'est la cadette qui a eu le dernier mot avec un dernier tour en force.

« Je suis vraiment contente de ma course d’aujourd’hui, a indiqué Weidemann. Je suis restée forte dans les derniers tours, et je suis fière d’avoir démontré une grande constance. Je peux bien sûr améliorer certaines choses, mais je suis très enthousiaste quand je pense aux prochains Championnats du monde simple distance et au reste de la saison. »

« On est coéquipières. Alors, de courir contre elle, je me sentais un peu comme à la maison. Ivanie, c'est quelqu'un que j'idolâtrais quand j'étais plus jeune. De patiner contre elle, c'est toujours spécial. »

« Il reste encore beaucoup de travail, mais j'ai hâte de recommencer l'entraînement. Les performances de cet automne me motivent en vue de la deuxième moitié de saison. »

Weidemann est 1re au classement général du 3000 m après quatre courses.

Blondin (4:02,238), qui a patiné aux côtés de Weidemann, a conclu en 6e position. L'athlète de 28 ans, soit cinq de plus que Weidemann, était satisfaite du résultat.

« J'ai commencé un peu plus fort et elle m'a battue au fil d'arrivée, mais c'était vraiment amusant de courir contre elle dans la dernière course de 2018. »

Isabelle a fait beaucoup de chemin cette année, je suis super contente et super fière d'elle.

Ivanie Blondin au sujet d'Isabelle Weidemann

« Aujourd'hui, j'ai manqué le podium, mais on est dans une année post-olympique, je ne me sens pas aussi forte que la saison dernière. Cela dit j'ai encore du temps pour trouver mon rythme avant les mondiaux. »

Blondin se sentait sereine, malgré un peu de frustration la veille. « Hier, je me suis faite disqualifer à cause d'une erreur dans le dernier virage au départ groupé. L'an passé, j'aurais trouvé ça difficile, mais là c'était oublié. J'étais focalisée sur la course du jour. Je pense que ça va m'aider à long terme. »

La nouvelle venue sur longue piste, la Saguenéenne Valérie Maltais, a aussi amélioré son meilleur temps avec un chrono de 4:06,391. Elle a terminé 13e.

« Je me sentais bien sur la ligne de départ, a reconnu Maltais. Je prends de l'expérience et je m'améliore à chaque course que je fais. Hier, au 1500 m, et aujourd'hui au 3000 m. Ce n'est que du positif et j'ai hâte aux prochaines courses. »

Au 1000 m, l’Américaine Brittany Bowe a réussi un record de piste en 1:13,249, ce qui lui a valu sa troisième victoire de la saison.

La Japonaise Miho Takagi, à 0,69 s de la gagnante, a pris le 2e rang. La Russe Yekaterina Shikhova est montée sur la 3e marche du podium, à 0,78 s de Bowe.

La seule Canadienne en lice dans le groupe A, Kaylin Irvine, a réalisé un temps de 1:16,846. Elle a terminé 19e. Dans le groupe B, ses compatriotes Heather McLean (1:17,899) et Keri Morrison (1:19,808) ont respectivement terminé 10e et 18e.

Du côté des hommes, le meilleur résultat canadien est venu d’Antoine Gélinas-Beaulieu, 16e à 1,92 s du vainqueur, le Néerlandais Kjeld Nuis (1:07,803).

Le Québécois Laurent Dubreuil a joué de malchance en début de course, car un ressort du mécanisme de son patin clap a cédé. Il a bien conclu l’épreuve, mais au bout de 1:42,872 d’enjambées prudentes. Il a franchi le fil d’arrivée en s’excusant à la foule.

« Ça allait très mal. La lame ne revient pas assez vite avec seulement un ressort, a précisé Dubreuil. C’est dommage, je me sentais super bien. Mon départ a été extrêmement vite malgré le bris d'équipement. Je pense que j'allais faire une très bonne course. »

Dans le groupe B, les Canadiens Christopher Fiola et David La Rue ont pris les 15e et 17e rangs.

Au 5000 m, le Russe Danila Semerikov a lui aussi amélioré le record de piste pour s’emparer de la victoire. Semerikov a réalisé un temps de 6:08,960 pour devancer deux Néerlandais, Patrick Roest (à 0,86 s) et Sven Kramer (à 1,65 s).

Le Canadien Jordan Belchos a conclu la compétition en 10e place avec un chrono de 6:16,968, le meilleur de sa carrière. Son compatriote Graeme Fish a fait affiche r 6:23,917 au tableau.

Dans le groupe B, les Canadiens Ted-Jan Bloemen et Antoine Gélinas-Beaulieu ont terminé 2e et 13e, respectivement.

D'après les informations de Kim Vallière

Pour ne rien manquer des prochaines compétitions, consultez notre horaire de webdiffusions.

Patinage de vitesse

Sports