•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Lemieux déshydraté, son combat est annulé

David Lemieux

David Lemieux

Photo : Getty Images / Al Bello

Radio-Canada

David Lemieux a été hospitalisé, vendredi matin, pour cause de déshydratation. Le combat qu'il devait livrer samedi à Tureano Johnson, à New York, est annulé. Le boxeur québécois a reçu son congé de l'hôpital au milieu de l'après-midi.

La nouvelle de l'annulation est tombée quelques minutes avant la pesée officielle vendredi.

« David s'est affaibli considérablement afin de faire le poids. Nous avons dû l'amener à l'hôpital à la suite de malaises qui sont survenus à son réveil ce matin », a précisé son promoteur Camille Estephan, d’Eye of the Tiger Management.

Il a été pris en charge par le personnel hospitalier de New York, qui lui a fait passer une série de tests et l'a mis sous intraveineuse. Nous avons dû prendre la décision d'annuler le combat vu les risques que représenterait un combat dans son état de santé actuel.

Camille Estephan

« La sécurité de nos boxeurs est toujours au centre de nos préoccupations. Même si nous savons que David Lemieux se trouve dans un état stable, nous devons faire preuve de prudence quand il est question de la santé de nos boxeurs », a déclaré par communiqué Oscar De La Hoya, président de Golden Boy Promotions, partenaire d’Eye of the Tiger Management.

La limite de poids, un défi pour David Lemieux

David Lemieux (40-4, 34 K.-O.), 29 ans, a souvent eu de la difficulté par le passé à respecter la limite des poids moyens à 160 lb.

On se rappellera que le 26 mai dernier, le Québécois n’avait pas fait le poids pour son combat face au Français d’origine algérienne Karim Achour.

En 2016, il était monté sur le pèse-personne avec deux livres en trop pour un duel face à James De La Rosa. Ce combat avait également été annulé par Camille Estephan.

Le combat entre Lemieux et Tureano Johnson (20-2, 14 K.-O.) devait être présenté en demi-finale du choc opposant Saul « Canelo » Alvarez à Rocky Fielding au Madison Square Garden.

Une victoire contre le Bahamien aurait pu mener Lemieux à un combat de championnat du monde face à Alvarez.

Oublier les 160 lb?

En mêlée de presse à l’extérieur du Madison Square Garden, Camille Estephan a paru secoué par la plus récente mésaventure de son protégé.

« La situation est très décevante, mais je dois d’abord penser à sa santé. David aussi est très déçu. La semaine avant un combat est toujours très difficile. J’ai reçu un message texte de son entraîneur Marc Ramsay qui indique que les chances sont bonnes pour qu’il puisse sortir de l’hôpital avant la fin de la soirée », a d’abord indiqué Estephan.

Quand on lui a demandé si Lemieux devrait cesser de se battre à 160 lb, il a eu un long silence avant de reprendre le même discours qu’il y a deux ans quand Lemieux avait raté sa cible, forçant l'annulation de son face-à-face contre De La Rosa.

En tant que promoteur, je vais répéter que David ne devrait plus boxer chez les 160 livres. Demain soir, Saul Alvarez va se battre à 168 livres et ce n’est pas la fin du monde. Je pense que David devrait oublier les poids moyens.

Camille Estephan

« En septembre, à Las Vegas, il a facilement respecté le poids contre Gary O’Sullivan. Hier soir, il a fait le poids. Je ne sais pas ce qui s’est passé ensuite. On n’a eu aucun signe au cours des derniers jours. Il mangeait trois repas par jour et il était bien hydraté. Je ne suis pas un spécialiste, ni médecin, ni nutritionniste, ni préparateur physique. Mais en tant que promoteur, pas question pour moi d’envoyer un gars dans le ring pour 12 rounds s’il n’est pas à 100 % », a ajouté Estephan.

Joint au téléphone une heure plus tard par Radio-Canada Sports, Estephan a avoué avoir eu une pensée pour Adonis Stevenson en faisant le choix d'annuler le combat de David Lemieux.

« C'est sûr que c'est quelque chose qui est arrivé très près de nous. C'est un gars de chez nous que l'on connaît bien. Il ne fait pas partie de notre équipe, mais ça nous fait quand même réfléchir. Je ne pense que nous avons paniqué aujourd'hui à cause de cela. La situation d'aujourd'hui appelait cette décision. Mais je peux vous assurer que ça nous rappelle qu'il ne faut rien prendre à la légère », a-t-il reconnu.

Camille Estephan a vite remis sa casquette de promoteur quand on lui a mentionné qu'un autre Québécois, Yves « Junior » Ulysse (16-1-0, 9 K.-O.), serait toujours à l'affiche, samedi soir, dans le cadre de ce gala new-yorkais. Il sera opposé à l'Américain Maximilliano Becerra (16-2-2, 8 K.-O.).

« C'est un combat très important pour Junior. Il est bien préparé et affamé de victoire pour qu'il puisse livrer la marchandise », a insisté Estephan.

Colère dans le clan Johnson

Au sein du clan Johnson, le sentiment n’est guère conciliant à l’endroit de Lemieux que l’on accuse de mentir pour échapper à son destin.

En entrevue à Fight Hub TV, l’entraîneur de Johnson, Andre Rozier, affirme avoir été informé dès jeudi soir de la difficulté pour Lemieux à respecter la limite de 160 lb.

On s’y attendait presque, parce qu’on dirait que ça fait partie de la façon de faire de David Lemieux. On a eu des doutes quand son clan a fait une demande pour que le combat se fasse à 162 lb. Je me suis dit, voilà qu’il recommence avec ses sottises. C’est très dommage pour Tureano qui était prêt à montrer de quoi il est capable.

Andre Rozier

Son poulain n’a pas mâché ses mots non plus.

« J’étais prêt à affronter David Lemieux à son mieux. Mais il a menti au public en affirmant que sa préparation se passait bien et qu’il n’éprouvait aucun problème de poids. C’est ça qui me dégoûte », a renchéri Tureano Johnson.

« Je ne suis pas qu’un tremplin vers Canelo Alvarez. Tu ne peux pas vouloir affronter Canelo, sans d’abord me faire face. Maintenant, comment vais-je prouver que je suis celui contre qui Canelo doit se battre », a conclu Johnson.

Boxe

Sports