•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anne-Catherine Tanguay en confiance pour sa deuxième saison dans la LPGA

La golfeuse Anne-Catherine Tanguay lors d'une ronde de golf
La golfeuse Anne-Catherine Tanguay s'envolera dans quelques jours vers la Floride pour la préparation de sa 2e saison à temps plein dans la LPGA Photo: La Presse canadienne / Dave Chidley
Radio-Canada

C'est une Anne-Catherine Tanguay débordant de confiance qui s'envolera en Floride dans quelques jours pour peaufiner sa préparation en vue de sa deuxième saison à temps plein sur le circuit de la LPGA. La golfeuse de Québec a bien l'intention de poursuivre sur sa lancée de l'automne dernier et d'une fin de saison rugissante.

Anne-Catherine Tanguay affichait un enthousiasme et un optimisme contagieux, jeudi, au moment de rencontrer les journalistes pour discuter de sa deuxième saison dans la Ladies Professional Golf Association (LPGA).

Les choses n’allaient pas aussi bien au printemps dernier. Durant une séquence de 10 tournois, la golfeuse recrue ne s'était qualifiée pour les troisième et quatrième rondes qu’à un seul d'entre eux.

Écoutez l'entrevue de Guillaume Dumas avec Anne-Catherine Tanguay

Puis est survenue une sorte de déclic au camp de l’équipe nationale en Colombie-Britannique.

« Je pense que ça a été un camp étincelle. On est revenu beaucoup sur les bases. J’avais certains objectifs que je m’étais fixés et j’ai gardé un focus étroit là-dessus. Je suis extrêmement fière de la façon dont j’ai pu retrouver mon rythme et bâtir ma confiance. »

De 3049 $ après dix tournois, ses gains pour la saison sont passés à 62 534 $ entre les mois de juin et août. Et ce, en prenant tout le mois de juillet de congé pour se refaire des forces mentalement et physiquement. Forte de cinq tops 50, Tanguay s’est même hissée au 16e rang de son dernier tournoi de la saison, à Portland. L'athlète de 27 ans a ensuite assuré sa place dans la LPGA pour 2019 en terminant 8e du tournoi de qualification du circuit, fin octobre, à Pinehurst.

Une période d’adaptation

« Le golf est un sport où il faut être extrêmement confiante et croire en soi », lance la Québécoise pour expliquer comment elle a su remonter la pente. Maintenant qu’elle a appris les bienfaits d’un calendrier allégé et qu’elle peut se battre avec les meilleures joueuses au monde, elle aborde sa deuxième saison sans complexe.

« Je me suis beaucoup familiarisée avec l’environnement. J’ai un bon cercle d’ami, une équipe extrêmement solide et un partenaire financier majeur en La Capitale. En plus que l’on a renouvelé et bonifié cette entente, ça me donne une paix d’esprit. »

« L’une des clés pour maintenir cette paix d’esprit, affirme Anne-Catherine Tanguay, est d’être capable de se détendre lorsque l’on est loin du terrain de golf. » Le fait qu’elle forme un couple avec son cadet, Jean-Hubert Trahan, aide les choses.

La golfeuse est une adepte de yoga, mais elle s'est aussi mise au « pickleball » avec son amoureux, la saison dernière. Un sport à mi-chemin entre le badminton, le tennis et le tennis de table. « C’est un sport assez méconnu, mais qui est en forte croissance et l'on a introduit d’autres joueuses et d’autres caddies. On voyage avec nos raquettes », avoue-t-elle en souriant.

Objectif olympique

Anne-Catherine Tanguay ne s’en cache pas. Elle a les Jeux olympiques de 2020 dans sa mire. Au moins deux Canadiennes s’envoleront pour Tokyo et elles sont cinq cette saison à temps plein dans la LPGA. Ce sont les résultats de la saison 2020 qui départageront les aspirantes olympiennes, mais la golfeuse de Québec estime qu’elle doit se donner un bon élan dès cette saison.

« Mes objectifs en 2019 sont clairs. Je veux garder ma carte, c’est-à-dire finir dans le top 100 du circuit, et je veux avoir de bonnes performances pour me positionner pour les Olympiques de 2020. »

Québec

Golf