•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération internationale de boxe se demande si le CIO travaille dans l'intérêt des athlètes

Gafur Rakhimov
Gafur Rakhimov Photo: Getty Images / Gafur Rakhimov

Deux semaines après l'annonce par le Comité international olympique (CIO) de l'ouverture d'une enquête à son sujet, l'Association internationale de boxe amateur (AIBA) s'inquiète des retards pris, et a dit mercredi espérer que le CIO travaille dans l'intérêt des athlètes.

« Nous sommes impatients de recevoir des informations » sur la conduite de cette enquête, car « nous devons informer les athlètes du processus de qualification pour les Jeux », a expliqué Tom Virgets, directeur général de l'AIBA.

« J'espère que la commission d'enquête du CIO est consciente de l'intérêt des athlètes, et va mener cette enquête dans les temps », a-t-il ajouté M. Virgets, assurant que l'AIBA n'avait reçu aucune communication du CIO.

Interrogé par l'Agence France-Presse, un porte-parole du CIO a assuré de son côté que l'AIBA « a reçu une lettre décrivant l'enquête et les autres mesures prises immédiatement après la réunion du comité exécutif à Tokyo ».

Cette lettre, mentionne le CIO, contient « différents détails, notamment la composition de la commission d'enquête présidée par Nenad Lalovic », membre du CIO et président de la Fédération internationale de lutte.

À la fin novembre, le CIO a décidé de suspendre l'organisation du tournoi de boxe aux Jeux de 2020, le temps de mener une enquête sur l'AIBA.

En raison de « plusieurs motifs d'inquiétude majeure » concernant les finances ainsi que la gouvernance et l'éthique de l'organisation, le CIO a décidé d'ouvrir cette enquête qui pourra conduire au retrait de la reconnaissance de l'AIBA.

Les relations entre l'AIBA et le CIO ne se sont pas améliorées avec l'élection à sa tête de l'homme d'affaires ouzbek Gafur Rakhimov, début novembre. Il est accusé d'être un criminel majeur dans son pays par le Trésor américain, ce qu'il nie vigoureusement.

« Nous sommes déjà en retard sur le programme, et chaque jour de retard a un impact sur notre capacité à fournir aux athlètes les tournois de qualité qu'ils méritent », a conclu M. Virgets, en évoquant notamment les tournois régionaux de qualification.

Avec les informations de Agence France-Presse

Boxe

Sports