•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hosszu encore titrée aux Championnats du monde de natation en petit bassin

Katinka Hosszu

Photo : Getty Images / Gregory Shamus

Radio-Canada

La Hongroise Katinka Hosszu et les États-Unis ont fait le plein d'or au deuxième jour des Championnats du monde de natation en petit bassin, mercredi, à Hangzhou, en Chine.

Hosszu, surnommée la « Dame de fer », a remporté le 200 m papillon. C'est son 15e titre mondial en bassin de 25 m, un record pour une nageuse.

Elle a terminé en 2 min 1 s 60/100, après une remarquable poussée qui lui a permis de devancer l'Américaine Kelso Dahlia dans les 50 derniers mètres et de l'emporter par 13 centièmes de seconde.

Hosszu avait déjà gagné cette course aux mondiaux de 2012 et de 2016. C'est son deuxième titre mondial dans ces championnats, après celui obtenu au 400 m quatre nages.

La nageuse hongroise n'a toutefois pas pu conserver son titre au 100 m dos. Elle a fini 2e en 56,26 s, à 7 septièmes de l'Américaine Olivia Smoliga.

Les États-Unis à l'honneur

La victoire de Smoliga est l'un des cinq succès américains du jour.

Ryan Murphy a arrêté le chrono à 49,23 s au 100 m dos, épreuve dont il est le tenant du titre olympique.

Quant à Blake Pieroni (1:41,49), il est champion du 200 m libre.

Les États-Unis ont enregistré deux records du monde au 4 x 50 m quatre nages féminin (1:42,38) et au 4 x 50 m mixte (1:27,89).

Au 4 x 50 m mixte, Caeleb Dressel, Ryan Held, Mallory Comerford et Kelsi Dahlia ont retranché 5 dixièmes de seconde au record qui leur appartenait. Ils ont cette fois battu les Chinois et les Néerlandais.

Les athlètes du Canada n'ont pas atteint les finales mercredi. Au 4 x 50 m quatre nages féminin, les Canadiennes Ingrid Wilm, Sophie Angus, Haley Black et Aela Janvier ont fini au 10e rang (1:49,56).

La victoire et la retraite

Le Sud-Africain Cameron Van der Burgh a pris le 1er rang au 100 m brasse et a annoncé sa retraite juste après.

Il a inscrit un temps de 56,01 s, un record des mondiaux. Il a devancé le Bélarusse Ilya Shymanovich (56,10) et le Japonais Yasuhiro Koseki (56,13).

Le nageur de 30 ans est double médaillé olympique (2012 à Londres et 2016 à Rio).

« J'avais beaucoup de rêves quand j'étais jeune, a dit der Burgh, ému. C'est incroyable de penser que je les ai réalisés. »

« La natation m'a donné tellement et me permet de commencer le deuxième chapitre de ma vie », a-t-il ajouté.

Radio-Canada Sports présente en webdiffusion jusqu'à dimanche les Championnats du monde de natation en petit bassin de la FINA. Cliquez ici pour le détail de notre calendrier de diffusions.

Avec les informations de Agence France-Presse

Natation

Sports