•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Michèle Gagnon 6e du super-G à Saint-Moritz

St-Moritz : le super G de Marie-Michèle Gagnon
Radio-Canada

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon a récolté samedi une 6e place au super-G de la Coupe du monde de Saint-Moritz, en Suisse, remportée par l'Américaine Mikaela Shriffin.

Gagnon, qui s'est élancée avec le dossard no 36, a dévalé la piste en 1 min 12 s 82/100, à 1,1 s d'une place sur le podium.

Je suis très satisfaite de ma journée. Je suis très fière de notre équipe, on crée un bel élan, surtout avec la 5e place de Valérie la semaine dernière à Lake Louise. On s’entraîne beaucoup, et bientôt nous serons réunies au sommet parmi les meilleures.

La skieuse Marie-Michèle Gagnon

Deux autres Canadiennes ont pris le départ. Roni Remme (1:13;90) a fini 28e, tandis que Valérie Grenier n'a pas rallié l'arrivée.

« Même si Valérie a fait une sortie de piste, elle avait la bonne approche. Elle a [aussi] fait quelques petites erreurs, mais ça m’a donné de la confiance quand mon tour est venu », explique Gagnon.

« On a toujours eu de bons résultats à Saint-Moritz, poursuit-elle. C’est justement ici où j’ai déjà décroché une 6e place en super-G il y a quelques années. Je suis très positive. »

C'est Mikaela Shriffin qui a remporté la victoire. Cette dernière a signé un deuxième triomphe de suite dans cette spécialité, une semaine après sa victoire à Lake Louise.

L'Américaine a devancé la Suisse Lara Gut (1:11;58) et la Liechtensteinoise Tina Weirather (1:11;72).

Spécialiste des disciplines techniques et double lauréate en titre du grand globe de cristal, elle repousse aussi désormais la concurrence en vitesse, profitant certes des absences de plusieurs spécialistes comme sa compatriote Lindsey Vonn, qui se remet d'une blessure à un genou ou l'Italienne Sofia Goggia, elle aussi blessée (malléole).

Shiffrin, partie avec le dossard no 12, a gagné sa quatrième course de la saison, après les slaloms de Levi en Finlande, celui de Killington aux États-Unis et le super-G de Lake Louise.

Elle inscrit un 47e succès sur le circuit, de quoi largement conforter sa place en tête du classement général.

Des chutes de neige étaient attendues, mais c'est finalement sous un ciel bleu que le départ a été donné.

Sur un parcours malgré tout piégeux, la course a donné lieu à plusieurs sorties de piste de concurrentes bien parties, dont l'Autrichienne Ramona Siebenhofer, l'Italienne Federica Brignone ou la Française Romane Miradoli, 6e à Lake Louise.

Avec les informations de Agence France-Presse

Ski alpin

Sports