•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vainqueur du slalom géant de Beaver Creek pourrait être disqualifié

Stefan Luitz
Stefan Luitz Photo: Getty Images / Tom Pennington
Radio-Canada

La Fédération internationale de ski (FIS) pourrait disqualifier l'Allemand Stefan Luitz, vainqueur du slalom géant de Beaver Creek, au Colorado. Une photo le montre inhalant de l'oxygène entre les deux manches de la course, une pratique interdite.

La FIS a confirmé vendredi s'être penchée sur la question après que les médias italiens et suisses eurent révélé l'existence de la photo.

Le message de John Nicolet, de la Radio Télévision Suisse (RTS) Le message de John Nicolet, de la Radio Télévision Suisse (RTS) Photo : Twitter / RTS

En juin 2016, la FIS avait décidé d'interdire l'utilisation de bombonnes à oxygène en compétition, un point spécifié à la page 13 de son règlement antidopage, qui mène à une disqualification automatique.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a toutefois retiré cette année l'inhalation d'oxygène de la liste des produits dopants et des méthodes de dopage.

« L'inhalation d'oxygène, et non son injection par intraveineuse, est permise. Cependant, certains sports l'interdisent. Les athlètes doivent vérifier si l'inhalation d'oxygène est permise dans les épreuves auxquelles ils participent », peut-on lire dans le livre des règles de l'AMA.

Moins d’un an après une grave blessure au genou, Luitz a remporté à Beaver Creek son premier slalom géant, contre toute attente.

« L'invraisemblable retour de Luitz », avait titré le réseau Eurosport.

« Nous avons fait une erreur »

L'équipe allemande plaide l'erreur de bonne foi.

« Nous avons fait une erreur, a admis le chef de l'équipe Wolfgang Maier à la presse allemande. Nous ne savions pas que la FIS n'avait pas adapté son règlement à la décision de l'AMA. »

« Nous acceptons le fait que nous avons enfreint le règlement, mais il n'est pas question de dopage. Nous ne sommes pas des tricheurs », a tenu à préciser le responsable.

La victoire reviendrait à l'Autrichien Marcel Hirscher.

Ski alpin

Sports