•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour des Nordiques : « Appelez Pierre Karl », dit Labeaume

Régis Labeaume répond aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville de Québec.
Le maire de Québec, Régis Labeaume Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Régis Labeaume croit encore au retour des Nordiques à Québec, mais il invite les journalistes à contacter Pierre Karl Péladeau s'ils veulent savoir où en est le dossier.

Le maire de Québec a présenté jeudi la maquette de l’œuvre d’art qui sera installée à la place Jean-Béliveau l’été prochain pour rendre hommage aux frères Stastny.

Il a paru agacé lorsqu’une journaliste lui a demandé ce que la Ligue nationale de hockey (LNH) lui avait promis à l’époque où il est devenu le porte-étendard de la construction du Centre Vidéotron.

« On verra », a-t-il d’abord dit, avant d’ajouter qu’il n’a eu aucune promesse de la part du commissaire de la LNH, Gary Bettman, lorsque l’amphithéâtre a été construit.

Le maire est resté silencieux un moment, puis il a ajouté : « C’est drôle, parce qu’il me semble qu’on l’a tellement dit depuis le début, on l’a dit et redit et l’histoire change à chaque fois », a-t-il déploré.

Retour incertain de la LNH

Régis Labeaume a invité les journalistes qui veulent obtenir des réponses à contacter le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau.

« Il y a un partenaire de la Ligue nationale là-dedans qui s’appelle Québecor », a-t-il laissé tomber.

Les premières pelletées de terre du KeyArena, à Seattle, le domicile de la 32e formation de la Ligue nationale de hockey, ont eu lieu mercredi.

Un événement qui laisse présager que Québec n’est pas près de ravoir une équipe du circuit Bettman. Les amateurs de hockey de la capitale sont orphelins depuis le départ des Nordiques, en 1995.

Québecor, le bon joueur?

Lorsqu'on lui a demandé si Québecor est toujours le bon joueur pour attirer une équipe de la LNH à Québec, le maire a répondu que l'entreprise « a tout ce qu'il faut ».

« Il n’y en a pas [vraiment] d’autres, c’est eux autres qui sont les gestionnaires de l'amphithéâtre et il y a un contrat de 25 ans », a-t-il rappelé.

Il a aussi souligné que Québecor détient également des plateformes médiatiques, ce qui est bénéfique dans ce dossier.

Régis Labeaume a aussi affirmé que Pierre Karl Péladeau est toujours motivé et qu'il lui parle souvent.

Pas de commentaire

Québecor n’a pas réagi publiquement à l’octroi d’une concession de la LNH à Seattle. Radio-Canada a tenté d’obtenir une entrevue avec l’entreprise afin, notamment, de savoir si elle toujours intéressée à faire l’acquisition d’une franchise et, le cas échéant, où en sont ses démarches.

« Nous ne commenterons pas ce dossier », a indiqué dans un courriel le directeur communication et marketing chez Québecor sports et divertissement, David Messier.

Avec la collaboration de Jean-Philippe Martin

Hockey

Sports