•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stevenson devrait s’en sortir, mais avec des séquelles

Adonis Stevenson (droite)
Adonis Stevenson (droite) Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

Le boxeur Adonis Stevenson a de bonnes chances de survivre au traumatisme craniocérébral grave qu'il a subi lors de son combat face à l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk. Il a toutefois de fortes probabilités de conserver des séquelles à long terme.

Un texte de Louis Gagné

« Je pense qu'il va se sortir de ça, mais en médecine, on n'a jamais de certitude à 100 %. Il a beaucoup plus de chances de s'en sortir que l'inverse […] mais il est fort possible qu'il ait des séquelles », a déclaré mercredi le Dr Alexis Turgeon, médecin spécialiste en anesthésiologie et en soins intensifs au CHU de Québec.

Le Dr Turgeon a fait le point sur l’état de santé du pugiliste québécois. L’athlète de 41 ans demeure dans un état critique, mais stable.

« Il est sous assistance respiratoire mécanique. Il est sous sédation profonde et il requiert un monitoring neurologique spécialisé », a précisé le médecin spécialiste.

Son état est stable, mais ça reste une situation quand même critique.

Dr Alexis Turgeon, médecin spécialiste en anesthésiologie et en soins intensifs, CHU de Québec
Le Dr Alexis Turgeon fait le point sur l’état de santé d’Adonis Stevenson.

État de conscience altéré

Adonis Stevenson a été admis aux soins intensifs de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus après avoir été victime d’un malaise dans son vestiaire, samedi soir, quelques minutes après le combat.

L’établissement de Québec est spécialisé en neurochirurgie et en traitement des traumatismes crâniens.

Présentant une altération de conscience due au traumatisme subi à la tête, le boxeur a été opéré dans la nuit de samedi à dimanche.

L’opération dirigée par la chirurgienne Tina Thomas visait à drainer un hématome s’étant formé à l’extérieur du cerveau.

Séquelles

Si l’ex-champion du monde WBC des mi-lourds a de bonnes chances de s’en sortir, il risque fort probablement de garder des séquelles des dommages subis.

« C'est difficile d'avoir une idée de son pronostic à long terme actuellement, mais la majorité des gens qui subissent un traumatisme craniocérébral grave s'en sortent avec des séquelles », a précisé le Dr Turgeon.

Oleksandr Gvosdyk (à gauche) frappe Adonis Stevenson au cours de leur combat de championnat du monde des mi-lourds du WBC.L’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk assène un coup décisif à son adversaire Adonis Stevenson, lors de leur combat du 1er décembre 2018. Photo : Getty Images / Mathieu Belanger

Il est toutefois « beaucoup trop tôt » pour déterminer le type de séquelles qu’Adonis Stevenson pourrait conserver.

On a une personne qui est sous sédation [...] Quand on sera rendu à le sortir de tout ça, c'est là qu'on va être en mesure de beaucoup plus évaluer son état.

Dr Alexis Turgeon, médecin spécialiste en anesthésiologie et en soins intensifs, CHU de Québec

Prévenir les complications

Selon lui, Adonis Stevenson « arrive vers la fin de la phase la plus critique ». Le travail des équipes médicales consiste principalement à prévenir l’apparition de nouvelles lésions.

« La sédation permet de diminuer la consommation d'oxygène du cerveau, entre autres, et de contrôler beaucoup plus certains paramètres dans le cerveau qui permettent de prévenir des lésions cérébrales secondaires, donc de prévenir des complications », a expliqué le médecin.

Il a affirmé qu’Adonis Stevenson présentait des signes encourageants. « C'est un jeune, en bonne santé, qui a un cerveau en santé. Ce sont des choses qui peuvent aider », a soutenu le Dr Turgeon.

Boxe

Sports