•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Stampeders accueillis en champions à Calgary

Un joueur des Stampeders brandit un trophée à côté d'autres joueurs des Stampeders.
Le joueur des Stampeders, Alex Singleton, brandit le trophée de la Coupe Grey devant l'hôtel de ville de Calgary. Photo: Radio-Canada / Julie Préjet

Une marée rouge et blanche de partisans s'est rassemblée devant la mairie de Calgary pour célébrer les vainqueurs de la 106e Coupe Grey.

Un texte de Tiphanie Roquette

L’équipe de football des Stampeders a vaincu le Rouge et Noir d’Ottawa dimanche soir 27-16.

Au podium, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, partisan de longue date, a déclaré cette journée le Jour des Stampeders. Il a aussi officiellement remis aux joueurs le chapeau de cowboy blanc, symbole de leur importance pour la Ville.

« Les Calgariens sont derrière vous », a lancé M. Nenshi.

De bonne humeur, il a aussi dit avec humour qu'il voulait rebaptiser la rivière Bow la rivière Bo Levi Mitchell du nom du quart des Stampeders, premier quart de l'équipe à voir son nom inscrit deux fois sur le trophée.

La coupe a reçu son lot d’amour. Sur la scène, devant une foule de 2000 partisans, elle a été passée de main en main et portée à bout de bras.

Quand tu grandis au Canada, c’est tout ce dont tu rêves.

Lamar Holmes, joueur des Stampeders

Ne lui demandez cependant pas son meilleur souvenir du match. « J’ai un trou de mémoire. Tout à coup, j’avais la coupe entre les mains et on avait gagné », a-t-il raconté.

Le cri de ralliement « Go Stamps Go » a résonné de longues minutes au milieu des tours du centre-ville.

Trois hommes habillés aux couleurs des Stampeders sourient à la caméra. Normand Decostea (au milieu) est au premier rang des gradins à chaque match des Stampeders. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Normand Decostea, qui était au match de dimanche comme pour toutes les finales de la Coupe Grey des 16 dernières années, est venu célébrer avec sa femme et ses deux amis. Originaire d’Ottawa, ce fan de la première heure n’a eu aucun mal à décider de son allégeance.

C’est mon équipe. Y a pas de place dans mon coeur à part pour les Stamps.

Normand Decostea, partisan des Stampeders
Deux femmes portant des casquettes sourient. Laurie May (à droite) s'est rendue au centre-ville de Calgary pour voir les joueurs qu'elle applaudit depuis des années. Photo : Radio-Canada / Andrew Brown

Pour la fan Laurie May, cette victoire est le médicament dont avait besoin la Ville qui lutte encore contre un fort taux de chômage. « Je ne me souviens pas d’un temps où les Stampeders ne faisaient pas partie de Calgary », a raconté la fan de longue date.

Elle se souvient d’avoir économisé ses maigres revenus de gardienne d’enfants à l’âge de 12 ans pour acheter son premier billet de saison qui coûtait alors 14 $.

Deux hommes habillés en chandails de football se tiennent côte à côte. Don Edy et Steve Gohdes sont fans des Stampeders depuis des décennies. Photo : Radio-Canada / Andrew Brown

Don Eddy, surnommé Big Don, et son ami Steve Gohdes alias Little Steve, avaient aussi le sourire aux lèvres.

C’est le coeur et l’âme de la ville. Nous sommes tellement fiers des Stampeders.

Don Eddy et Steve Gohdes, supporters des Stampeders

Ces partisans espèrent bien que ces célébrations ne sont qu’un avant-goût de ce qui s’en vient l’année prochaine. Calgary sera en effet l’hôte de la 107e Coupe Grey.

Avec des informations d'Andrew Brown

Alberta

Football