•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La finale de la Copa Libertadores disputée à l'extérieur de l'Argentine

Des partisans du club argentin River Plate s'attristent du report de la finale de la Copa Libertadores.

Des partisans du club argentin River Plate s'attristent du report de la finale de la Copa Libertadores.

Photo : La Presse canadienne / Ricardo Mazalan

Agence France-Presse

Le match retour de la finale de la Copa Libertadores opposant les clubs argentins River Plate et Boca Juniors, reportée deux fois le week-end dernier à la suite d'incidents violents à Buenos Aires, se jouera sur un terrain neutre, a annoncé mardi la Confédération sud-américaine de soccer (CONMEBOL).

« Il est plus prudent que le match ne soit pas disputé [en Argentine]. La finale se jouera le 8 ou le 9 décembre, dans un lieu à définir par l'administration de la CONMEBOL », a révélé dans un communiqué l'instance qui gère le soccer sud-américain.

« Les conditions ne sont pas réunies pour que la finale se joue en Argentine », a affirmé le président Alejandro Dominguez au cours d'une conférence de presse à Asuncion, au Paraguay, où siège la CONMEBOL.

La décision ne donnera pas satisfaction à aucune des deux formations.

Boca Juniors réclamait la coupe sur tapis vert devant le tribunal de discipline de la CONMEBOL, estimant que leurs adversaires doivent être punis pour les incidents.

River Plate désirait pour sa part jouer la rencontre retour de la finale dans son stade Monumental.

Des joueurs de Boca Juniors ont été incommodés par des gaz lacrymogènes lors de leur transport vert le stade Monumental de Buenos Aires, en Argentine.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des joueurs de Boca Juniors ont été incommodés par des gaz lacrymogènes lors de leur transport vert le stade Monumental de Buenos Aires, en Argentine.

Photo : Compte Twitter officiel de Boca Juniors

Prévu initialement samedi au stade Monumental de Buenos Aires, le duel entre les deux clubs les plus titrés en Argentine n'a jamais eu lieu en raison de blessures subies par des porte-couleurs de Boca Juniors.

Des partisans ultras de River Plate leur ont envoyé des pierres, des bouteilles et du gaz lacrymogène pendant qu'ils se trouvaient dans l'autobus de l'équipe.

La CONMEBOL a retardé le match à deux reprises, avant de le reporter à dimanche. Le capitaine Pablo Perez étant dans l'incapacité de disputer la finale de la Copa Libertadores, elle a de nouveau été remise à plus tard.

Lors de la rencontre aller le 10 novembre, le duel tout argentin s'était soldé par un verdict nul de 2-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports