•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québécois Abraham Toro se voit dans le baseball majeur d'ici 2020

Abraham Toro en entrevue au micro de Radio-Canada Sports

Abraham Toro souhaite obtenir une invitation au camp des Astros, le printemps prochain, en Floride

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Choix de cinquième tour des Astros de Houston en 2016, le joueur de troisième but Abraham Toro poursuit sa belle progression dans les mineures au point d'être pressenti comme le prochain Québécois à jouer dans les majeures.

Un texte de Jean-François Chabot avec les informations d'Olivier Tremblay

De passage mardi au centre Grand Chelem, où l'on peut frapper des balles, rue Sainte-Catherine, à Montréal, Abraham Toro en a profité pour faire le point sur sa carrière dans les rangs professionnels. Au cours de la dernière saison, il a notamment été promu de la classe A à AA au sein de l’organisation des Astros.

Classé 28e parmi les meilleurs espoirs de l’équipe texane, Toro a maintenu une moyenne de ,257 avec 14 circuits et 56 points produits avec les Wood Ducks de Buies Creek dans la Ligue de la Caroline.

Après son transfert au niveau AA, il a disputé 50 matchs avec les Hooks de Corpus Christi, où il a frappé pour une moyenne de ,230 avec 2 circuits et 22 points produits.

À la fin de la saison, il a été dirigé vers Scottsdale, où il a participé à 19 rencontres au sein de la Ligue d’automne de l’Arizona. Il y a maintenu une moyenne de ,348, avec 2 circuits et 8 points produits.

Natif de Greenfield Park, sur la Rive-Sud, le jeune homme de 21 ans abordera bientôt sa quatrième saison dans l’organisation des Astros. Il s'est entraîné ces derniers mois pour améliorer sa puissance au bâton.

J’ai beaucoup travaillé sur l’aspect offensif de mon jeu. La défense est importante, mais j’ai cherché à frapper la balle plus solidement au champ extérieur à la recherche de coups sûrs de plus d’un but. Ça m’a aidé à connaître la bonne saison que j’ai eue.

Abraham Toro

Il cherche à peaufiner tous les aspects de son jeu.

« J’aimerais améliorer mon comportement sur les buts. Je cours vite, mais je n’ai pas volé beaucoup de buts. J’aimerais ajouter ça dans mon livre de jeu l’an prochain », a admis celui a découvert les rudiments du baseball par l’entremise de son frère Douglas, de 13 ans son aîné.

Abraham Toro

Abraham Toro

Photo : Courtoisie KKTX Radio 1360 Twitter

Une persévérance à toute épreuve

Cette découverte se faisait à une époque où les Expos n’étaient plus qu’un lointain souvenir.

Abraham Toro, qui a joué dans les rangs juniors avec les Orioles de Montréal, admet qu’il aurait aimé naître à un autre moment.

« C’est sûr que j’aurais aimé voir le retour des Expos, et peut-être même avoir la possibilité de jouer avec les Expos. J’aurais aimé avoir accès à un endroit comme ici [centre Grand Chelem, NDLR] parce qu’il n’est pas facile de trouver une place pour frapper des balles à Montréal. Plus il y aura de centres, mieux ce sera pour le développement des jeunes », a lancé celui qui pourrait être appelé à suivre les traces des Claude Raymond, Denis Boucher, Éric Gagné, Russell Martin ou Jesen Therrien.

La perspective de faire partie de la formation partante des Astros a de quoi refroidir les plus enthousiastes. Toro en est conscient, mais cela ne l’empêche pas de poursuivre la quête de son rêve.

Notre équipe des majeures est vraiment bonne. Il y a des jeunes talentueux, mais j’essaie de ne pas trop y penser. J’essaie de faire mon travail. Espérons qu’un jour je serai rappelé par Houston. Sinon, il y a 29 autres équipes. Si ce n’est pas avec Houston, j’irai ailleurs. L’objectif reste d’atteindre les majeures.

Abraham Toro

Et Abraham Toro fonce tête baissée avec une date butoir gravée dans son esprit.

« Quand j’ai signé [avec l’organisation des Astros], je me suis fixé comme but d’arriver dans les grandes ligues en 2020. Ça reste mon objectif », a-t-il reconnu.

En mars dernier, il a pris part à un match de la Ligue des pamplemousses et a eu une présence au bâton aux côtés des meilleurs. Des membres bien en vue des champions de la Série mondiale 2017 lui ont prodigué quelques conseils.

« Les deux gros joueurs qui m’ont parlé pour me donner des conseils sont Marwin Gonzalez et Jose Altuve. Ils m’ont dit de rester le même, peu importe si tu frappes ,350 ou ,250 dans les majeures. Il faut garder la tête au bon endroit parce que la saison est tellement longue que c’est sûr qu’il y aura des hauts et des bas. »

Il reste bien fixé sur son objectif. Le printemps venu, il espère faire un pas de plus vers la réalisation de son rêve.

« Je vise une invitation au camp des majeures le printemps prochain en Floride. Ça fait partie des choses dont on a parlé, mais rien n’est sûr. On verra l’année prochaine si les Astros choisissent de m’amener avec eux pour ce camp [à West Palm Beach, NDLR]. Je ne le saurai qu’en janvier ou février, juste avant le camp », a conclu Toro.

Baseball

Sports