•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Richard Legendre quittera son poste de VP de l'Impact en décembre

Les adieux de Richard Legendre à l'Impact
Radio-Canada

Richard Legendre quittera l'Impact de Montréal le 21 décembre prochain. Vice-président à la direction depuis 2007, il a annoncé mardi qu'il mettait un terme à ses activités professionnelles à temps plein.

La décision a été longuement réfléchie et planifiée, dit-il.

« J’en avais parlé une première fois à Joey Saputo en juin 2017. Je suis au point dans ma vie où je veux me donner du temps et de l’espace pour toutes sortes d’activités personnelles et possiblement quelques collaborations professionnelles. »

Richard Legendre, 65 ans, a participé à de nombreux projets et dossiers avec l’Impact. Il a entre autres contribué à la construction du stade Saputo en 2008.

Il a également assumé le rôle de porte-parole de l'équipe et de bras droit au président.

Je suis très fier d’avoir pu accompagner Joey et l’Impact de Montréal dans cette fulgurante progression pendant 11 ans, la plus importante croissance d’un club sportif professionnel au Québec durant cette dernière décennie. Nous ne sommes pas encore rendus où nous voulons être, mais beaucoup de chemin a été parcouru depuis la construction du stade Saputo.

Richard Legendre

« Je tiens à remercier de tout mon cœur notre président, tous mes collègues, les joueurs, les entraîneurs et le personnel technique de m’avoir permis de vivre cette extraordinaire aventure. Ce fut un honneur et un privilège », a-t-il ajouté.

« Je tiens à remercier Richard pour le travail accompli ces 11 dernières années, a mentionné le président de l’équipe Joey Saputo. Son expertise, son dévouement et sa détermination ne sont que quelques-unes de ses qualités qui ont aidé le club à grandir et à devenir ce qu’il est aujourd’hui. Je lui souhaite une excellente retraite pleinement méritée. »

Après des remerciements bien sentis adressés à ceux qui ont ponctué son parcours et sa carrière de 50 ans dans le milieu sportif, d’abord comme joueur de tennis puis comme administrateur, Richard Legendre a parlé des défis qui attendent l’organisation.

« Le défi est multiple. Il faut continuer à aller de l’avant en améliorant le produit dans son ensemble. Il faut améliorer le stade tout comme la qualité des joueurs sur le terrain », a-t-il dit en conférence de presse.

Invité à choisir un moment qu’il privilégie par-dessus tout au cours de son séjour de 11 ans avec le Bleu-blanc-noir, Legendre a décrit la chose comme impossible.

Il a tout de même dressé une courte liste de six moments mémorables qui resteront gravés dans sa mémoire: l’inauguration du stade Saputo sous une pluie battante en 2008, le match aller de la Ligue des champions de la CONCACAF contre Santos Laguna au stade olympique en 2009, l’accession à la MLS annoncée en 2010, le match d’ouverture officiel en MLS en 2012 et la finale d’association en 2016 devant 60 000 spectateurs un samedi de novembre.

Assurer la pérennité

Invité à commenter le visage de Montréal comme ville sportive, Richard Legendre n’a pas fait de détour pour répondre à la question.

« Quand on dit que Montréal est une ville événementielle, il y a du vrai là-dedans. J’en ai bénéficié du temps où j’étais à la tête des Internationaux de tennis du Canada. C’est la même chose pour le Grand Prix de Montréal, pour le Festival de jazz ou pour Juste pour rire. Tous les festivals fonctionnent bien, mais les boîtes de jazz ont de la difficulté à Montréal », a-t-il dit.

Les Montréalais ont des attaches profondes avec ces événements. Elles sont fortes et enflammées. Mais ça reste une force à transformer. Avec l’Impact, nous devons faire de nos 20 matchs locaux, 20 événements. Et ce n’est pas facile. Montréal est une ville qui tombe en amour. Il faut enraciner cet amour.

Richard Legendre

« Je ne veux pas être retraité et travailler 45 heures par semaine »

D’un point de vue personnel, Richard Legendre ne compte pas remplir son agenda avec une multitude d’engagements professionnels. Il a toutefois déjà accepté de se joindre au nouveau programme de deuxième cycle en management sportif de l’École des hautes études commerciales (HEC) à titre de professeur associé.

« Je ne veux pas être retraité et travailler 45 heures par semaine. Ce sera un peu comme aller manger au restaurant et choisir dans le menu à la carte plutôt que d’opter pour le repas complet », a-t-il déclaré avec un clin d’œil.

Avec son départ, l'Impact complétera prochainement la restructuration de son personnel administratif.

Natif de Montmagny, Richard Legendre a joué dans le circuit de tennis professionnel ATP de 1974 à 1979. Il a ensuite occupé diverses fonctions dans le milieu du tennis, notamment celles de directeur des Internationaux du Canada à Montréal de 1988 à 2001.

Il a aussi touché à la politique en tant que député du Parti québécois (PQ) dans Blainville. Il a notamment occupé le poste de ministre du Tourisme, du Loisir et du Sport, de ministre responsable de la Jeunesse, et de ministre de la Faune et des Parcs, de 2001 à 2003. Il a également été candidat à la direction du PQ en 2005.

Soccer

Sports