•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lars Eller coule le Canadien en prolongation

Lars Eller, Carey Price, Photo: The Canadian Press / Ryan Remiorz
La Presse canadienne

Lars Eller a trouvé le fond du filet avec 1:26 à jouer dans la période de prolongation pour donner aux Capitals de Washington une victoire de 5-4 sur le Canadien, lundi soir, au Centre Bell.

Alexander Ovechkin a mené la charge avec ses 14e et 15e buts de la saison. Brett Connolly (3e) et Nicklas Backstrom (6e) ont également déjoué Carey Price, qui a fait face à 34 tirs.

À lire aussi :

Fatigue et frustration

Mike Reilly (2e), Brendan Gallagher (10e), Jeff Petry (2e) et Kenny Agostino, dont c'était le premier but dans la LNH depuis février 2017, ont déjoué Pheonix Copley, qui n'a joué que pendant 21 minutes 35 secondes avant de céder sa place à Braden Holtby.

Petry a ajouté une mention d'aide et Jesperi Kotkaniemi en a amassé deux pour le CH, qui a bombardé les deux gardiens adverses de 44 tirs.

Malgré les cinq buts accordés, Price a été sensationnel en plusieurs occasions, notamment avec un peu plus de huit minutes à jouer à la troisième période contre Ovechkin. Il lui a volé un but de sa mitaine. Cinq minutes plus tard, il a réalisé un autre bel arrêt contre le capitaine adverse avec sa jambière droite après un tir peu commode à ras la glace.

Il a cependant gardé son meilleur arrêt pour les toutes dernières secondes du temps réglementaire. Il s'est lancé vers sa droite pour bloquer de façon incroyable un autre tir d'Ovechkin. Même l'attaquant russe a applaudi l'arrêt de Price et lui a même donné une petite tape sur le ventre en passant devant le filet.

Toutefois, Holtby n'a pas été en reste. Il a imité Price avec 2:45 à la prolongation en frustrant Gallagher après une belle passe de Phillip Danault.

Price n'a cependant pas très bien paru sur le but victorieux. La rondelle s'est faufilée entre ses jambières.

« Je ne pense pas qu'il a tiré la rondelle là où il voulait », a déclaré le gardien du Tricolore au sujet du filet décisif.

Même s'il a été victime de ces cinq buts, Price a eu droit à un concert d'éloges de ses coéquipiers et de son entraîneur-chef Claude Julien.

« Carey a tout fait pour nous garder dans le match. C'est peut-être cinq buts contre lui, mais c'est grâce à lui si nous étions encore dans le match à un certain moment », a analysé Julien.

« On se doit de remercier Carey. C'est grâce à lui si nous avons récolté un point au classement. Il a été exceptionnel ce soir, mais on ne l'a pas aidé », avait déclaré Tomas Tatar quelques instants plus tôt dans le vestiaire.

Dans la défaite, Max Domi a inscrit une mention d'aide pour prolonger à 10 sa séquence de matchs avec au moins un point. Ce faisant, il est devenu le premier joueur du Canadien à connaître une telle séquence de succès depuis Vincent Damphousse... en février 1996.

Les joueurs du CH reprendront la route pour deux matchs en trois jours cette semaine. Mercredi soir, ils se rendront à Newark pour y affronter les Devils du New Jersey. Vendredi soir, ils retrouveront les Sabres à Buffalo.

De l'action et encore de l'action!

Comme elles l'avaient fait le 1er novembre dernier au Centre Bell, les deux formations ont offert un spectacle de haut niveau, comme on en voit trop peu souvent durant le calendrier.

Cela à été particulièrement le cas en deuxième période. Le Bleu-blanc-rouge a réussi 3 buts en 75 secondes, tout ça à l'intérieur des deux premières minutes de jeu de l'engagement pour se bâtir un coussin de 4-2.

Tout a commencé avec Gallagher, qui a foncé au filet de Copley pour faire dévier une passe de Danault dès la 20e seconde de jeu.

Petry a ensuite exploité une pénalité mineure à Madison Bowey pour donner l'avance aux siens à 1:08. Seulement 27 secondes plus tard, c'était au tour d'Agostino de déjouer Copley, dont la brève soirée de travail a aussitôt pris fin.

Cette explosion extraordinaire a semblé déranger les Capitals à un point frôlant l'impatience, voire la panique. On l'a senti quand Eller a écopé d'une punition mineure double pour bâton élevé à l'endroit de Gallagher avec un peu plus de 13 minutes à écouler à l'engagement. Mais le Tricolore a été incapable de planter les derniers clous dans le cercueil des visiteurs.

Et comme les partisans de l'équipe étaient en droit de le craindre, ils allaient possiblement en payer le prix.

C'est ce qui est arrivé. Backstrom a d'abord réduit à 4-3 l'avance des locaux, à 13:20 du deuxième vingt.

Puis, à 1:02 de la troisième période, avec Danault et Jordie Benn au cachot, Ovechkin a ramené tout le monde à la case départ avec son quatrième but de la saison contre Price.

« Quand vous détenez une avance de 4-2, vous devez être capables de gérer le match, a noté Tatar. Ils ont eu un avantage numérique de cinq contre trois et ils ont marqué. Mais nous n'aurions pas dû perdre notre avance de deux buts. »

Juulsen à l'hôpital

Noah Juulsen a connu une première période éprouvante, et ça n'a rien à voir avec des erreurs qu'il aurait pu commettre dans sa zone.

Dans un intervalle de 12 minutes, le jeune défenseur du Canadien a été atteint deux fois en plein visage. Il a dû se rendre à l'hôpital pour subir des examens.

Le premier incident est survenu après seulement 62 secondes de jeu à la suite d'un tir du défenseur Michal Kempny. Il y a eu plus de peur que de mal puisque Juulsen est retourné au banc des joueurs sans passer par le vestiaire.

Puis, avec 7:48 à jouer au premier vingt, Juulsen a de nouveau reçu la rondelle sur son visage, cette fois après un tir de Brett Connolly qui a d'abord dévié sur le bâton du défenseur.

Lorsque Juulsen s'est relevé, on pouvait voir une marque rouge sur la joue gauche. Il s'est dirigé directement vers le vestiaire.

Hockey

Sports